Comme la saison dernière, le titre de champion de Belgique se jouera dimanche lors de la 10e et dernière journée des playoffs, cette fois entre Anderlecht et le Standard. Les trois conditions nécessaires pour voir Anderlecht devenir champion jeudi n'ont pas été réunies. Cela dit, Anderlecht n'aura besoin que d'un point pour conquérir un 33e titre dimanche. Bruges, battu à Genk, est éliminé de la course au titre.


Zulte-Anderlecht 1-2: un départ canon

Dès l'entame de ce match, les Mauves cherchent à s'installer dans le camp de Zulte. Auteur d'un premier quart d'heure de feu, le Sporting d'Anderlecht étouffe ses hôtes du soir mais Najar, par deux fois, se heurte à un Bossut impérial. Dès la 11e minute de jeu, Mitrovic pense déflorer la marque mais l'assistant de M. Gumienny signale le Serbe en position de hors-jeu, à tort. Ce n'est que partie remise puisque deux minutes plus tard Kouyaté ouvre chanceusement la marque. Le Sénégalais profite d'un cafouillage dans le rectangle du Essevee pour battre Bossut. Chanceux mais mérité pour les Anderlechtois tant le match est à sens unique.

Kouyaté se permettra par la suite de galvauder une grosse opportunité de doublé en envoyant lamentablement le ballon dans les tribunes. Qu'à cela ne tienne, l'intenable Bruno, plein de sang froid, ne loupe pas sa chance et feinte Bossut avant de glisser le ballon au fond du but. 0-2 alors qu'on ne joue que depuis 25 minutes.

Crédits photo : Photo News

A la sortie des vestiaires, exit Leye et Skulason, ce sont N'Diaye et Caceres qui remontent sur le pré. Double changement qui en dit long sur le sentiment de Dury après cette première mi-temps. Le technicien l'a sans doute fait savoir à ses poulains car ses hommes affichent un autre visage à l'entame de cette seconde période. Le Essevee joue plus haut, pose le pied sur le ballon mais après 60 minutes, Proto n'a toujours pas été mis en danger. On ne voit alors pas comment Zulte pourrait revenir, mais c'était sans compter un petit coup de pousse de Bram Nuytinck. 

Le défenseur batave loupe complètement son dégagement sur un centre de De fauw à la 71e et relance le Essevee. Moment choisi par Anderlecht pour reculer. Dury tente alors le tout pour le tout en passant à un système à trois défenseurs alors que son homologue anderlechtois glisse vers un système à une pointe avec Cyriac et fait monter Acheampong sur un flanc pour apporter de la vitesse sur les contres. Malgré ces changements tactiques, le score ne bougera plus et le match se solde sur un résultat logique au vu de la rencontre. 


Le Standard sérieux

Igor De Camargo, auteur d'une bonne fin de saison depuis son retour dans le onze de base, montrait la voie à ses partenaires dès la 56ème seconde. Le Belgo-Brésilien recevait, chanceusement, le cuir suite à un centre de Paul-José Mpoku et trompait Davino Verhulst à bout portant. La rencontre était bien lancée mais le rythme diminuait ensuite sensiblement et les deux équipes tentaient leur chance à distance. La précision faisait défaut et le score ne bougeait pas jusqu'à la demi-heure. Imoh Ezekiel, de retour dans le onze de base après trois débuts de rencontre sur le banc, trompait le portier waaslandien d'une talonnade chanceuse.

Crédits photo : Photo News

Peu après l'heure de jeu, le Nigérian était accroché par Giorgos Galitsois dans le rectangle. Paul-José Mpoku transformait la mise et faisait 0-3. La rencontre se terminait en roue libre, le Standard ayant fait le plus dur et Lokeren se rapprochant des vacances. Les Liégeois, inattentifs en fin de match, allaient ponctuer ce succès d'un quatrième but par l'intermédiaire de Daniel Opare qui trompait … son propre gardien sur un centre de Denis Odoi.


Bruges galvaude !

Dans un match fou, les Brugeois se sont inclinés face à un Genk revanchard. Par deux fois Kumordzi permettait aux Limbourgeois de prendre les commandes, mais Lestienne puis Sobota égalisaient. Finalement, Mboyo offrait la victoire à Genk en fin de partie, ruinant définitivement les espoirs de titre des hommes de Michel Preud'homme. Le match le plus indécis et le plus beau de la soirée, incontestablement. Libérés, les locaux ont pu tirer profit des errements défensifs et de la tension qui régnaient dans les rangs brugeois.


Ce dimanche,   Anderlecht sera champion si :
- il fait au minimum un match nul
- perd alors que le Standard ne s'impose pas face à Genk

Le Standard sera champion si :
- il gagne et qu'Anderlecht s'incline à domicile face à Lokeren

A noter que Bruges peut encore souffler la deuxième place qualificative pour la Ligue des Champions aux Liégeois.