En ce jeudi de l'Ascension, Anderlecht avait ouvert les portes du Parc Astrid à ses supporters pour un entraînement sous le soleil.

Ils étaient environ 3.500 à avoir fait le déplacement pour saluer le retour en tête du classement de leur équipe. Un nouveau succès de foule après la journée porte ouverte du 1er mai dernier... sans grabuge cette fois, la victoire dans le Clasico aidant.

Petite frayeur pour Mbokani

Echauffement traditionnel, attaques placées et démarquage avant de jouer un petit match entre équipe A et réservistes, sur un demi terrain, les Anderlechtois ont mouillé le maillot sous le regard de leurs fans. Ils sont plusieurs à avoir tenté des gestes spectaculaires pour amuser la galerie, parmi lesquels on retiendra la superbe frappe des trente mètres de Wasyl, qui a laissé Silvio Proto de marbre.

Mais la bonne humeur générale a failli être remise en question lorsque Dieumerci Mbokani restait au sol après un léger contact lors du démarquage. Le soulier d'or a mis du temps avant de se relever, nécessitant l'intervention d'un kiné. Plus de peur que de mal puisqu'après quelques minutes de repos, le joueur reprenait l'entraînement normalement.

Les plus jeunes avaient fait le déplacement

Mathis, Kylian et Nathan étaient trois des centaines de jeunes qui étaient venus saluer leurs idoles. S'ils espèrent prendre leur place un jour, ils sont optimistes pour l'avenir à court terme du club : Anderlecht sera champion, qu'on se le dise. Ces charmantes têtes blondes y sont même allées d'une petite blague envers leurs homologues rouches : "Le Standard, quand ils ont froid, ils doivent mettre deux Gillet". Si ça ne marche pas pour eux dans le foot, ils pourront toujours tenter de devenir humoristes...