Le CEO d’Anderlecht, Karel Van Eetvelt, compte sur le soutien de ses joueurs "pour sauver le club" en cette période de crise financière, provoquée par le coronavirus.

La proposition qui est sur la table est que les joueurs laissent tomber un mois de salaire. Selon nos calculs, il s’agirait d’une somme de 2,7 millions d’euros. En moyenne, cela revient à 45 500 euros par joueur. Mais vu que parmi les 59 joueurs sous contrat, il y a aussi des Espoirs avec un petit salaire, le montant est beaucoup plus élevé pour les gros contrats. Trebel, par exemple, gagne 217 800 euros brut par mois, sans bonus.

Van Eetvelt compte sur Vincent Kompany pour trouver un accord avec les joueurs. Kompany veut faire un geste considérable, et les joueurs (importants) qu’il a contactés sont d’accord sur le principe. Mais il est beaucoup trop tôt pour parler d’un accord car, hier soir, tous les joueurs n’étaient pas encore au courant de la proposition. Ce mardi, une vidéo-conférence sera organisée pour mettre les autresjoueurs au courant.

La direction, elle aussi, va fournir un gros effort financier. "Nous devons donner l’exemple", dit Van Eetvelt, qui a aussi annoncé qu’une grande partie des autres salariés sera placée en chômage économique. "La situation d’Anderlecht est très sérieuse en ce moment, tout comme celle d’autres sociétés. Si elle dure trop longtemps, on va en faillite. D’où ces solutions."