Marcin Wasilewski, le défenseur polonais du RSC Anderlecht, qui revient dans 'Purple Hearts', le magazine officiel du club bruxellois, sur sa grave blessure, survenue lors le 30 août dernier lors du match Anderlecht-Standard à la suite d'un tacle d'Axel Witsel, estime qu'"il faut éliminer la haine" dans le monde du football.

"J'espère que ma blessure a choqué le monde du football. Le football ne gagne rien par la haine. La haine entre les clubs, entre les footballeurs et entre les supporters. Il faut l'éliminer", déclare Marcin Wasilewski. "C'est pour cela que je trouve les propos de notre président, Monsieur Roger Vanden Stock, très justes (Roger Vanden Stock a appelé au calme et à la reconstruction des bons rapports entre les clubs, ndlr). Cela ne profite pas à Marcin Wasilewski, mais à l'ensemble du football."

L'international polonais s'est aussi exprimé à propos du tacle dont il a été victime. "Après une telle attaque, on peut casser la jambe de son adversaire. Tout footballeur le sait. J'espère que le temps guérira mes blessures. Au sens propre comme au sens figuré. Je préfère prendre de la distance. Je me rends compte que je joue de façon offensive et que mon jeu est parfois agressif, mais je n'ai encore jamais envoyé personne à l'hôpital. Jamais...", dit-il dans un extrait de l'interview publié sur le site internet du club bruxellois.