Aimé Anthuenis attendra aujourd'hui pour confirmer la composition de l'équipe qui recevra, demain soir, la Bosnie Herzégovine au stade Roi Baudouin (20h15). L'entraînement des Diables Rouges, revenus, hier, sur leurs terres traditionnelles du complexe Dexia, ne laisse plus planer de doutes à ce sujet. La composition devrait être la suivante: Proto; Doll, Kompany, Van Buyten, Vander Heyden; Simons, Vanderhaeghe, Buffel, Daerden; Emile Mpenza, Pieroni (ou Chatelle).

Le coach a expliqué que cette hésitation ne concerne pas seulement deux noms, mais deux lignes. «Ce sont deux options tactiques. Si je veux faire jouer chacun à sa véritable place, je devrais plutôt opter pour Chatelle. En revanche, devant notre obligation de marquer, le choix de Pieroni devrait nous donner davantage de chances de goal. Mais l'une ou l'autre de cette alternative déterminera la position réelle de Buffel et, avec Chatelle, je crois que Buffel aura peut-être un meilleur rendement...»

Aimé Anthuenis ne doute en tout cas pas de la victoire. «J'ai rarement vu une équipe aussi motivée, elle a été piquée au vif et veut effacer les derniers échecs, j'en suis convaincu. Je sais que je ne possède pas, dans l'entrejeu, un patron au sens traditionnel du terme, mais je compte beaucoup sur Buffel pour distiller des ballons en or aux attaquants de pointe. Et puis, à côté, j'ai d'infatigables travailleurs.»

Il faut laisser à Aimé Anthuenis sa capacité à rester d'un calme olympien, dans les circonstances les plus délicates. Et Dieu sait si elles sont délicates en ce moment! C'est sans doute le lien le plus positif qui relie encore le coach fédéral à l'environnement de l'équipe nationale, car cette sérénité, même apparente, est contagieuse. Jusqu'à mercredi prochain, en tout cas, tout le monde est derrière le sélectionneur...

Précisons encore que, malgré ses mauvais résultats, l'équipe nationale ne sera pas seule, au Heysel. La fédération et les sponsors se sont investis pour que les gradins soient à peu près remplis. Il y a, à ce jour, 32000 billets distribués, dont environ 7000 aux Bosniaques. De plus, comme il ne s'agit pas d'un match à risques, des places seront encore vendues le jour même du match, dès midi à l'Union belge pour les supporters bosniaques et au parking C pour les supporters belges. On attend 38000 spectateurs.

© Les Sports 2005