Anthuenis croit fermement à la victoire
© Belga

Football

Anthuenis croit fermement à la victoire

Belga

Publié le - Mis à jour le

Pas joyeux, mais pas désespéré non plus, l'entraîneur fédéral Aimé Anthuenis, dimanche matin à l'entraînement des Diables Rouges au Complexe Dexia de Crainhem, où se prépare le match capital de mercredi (20h15) contre la Serbie-Montenegro, au Stade Roi Baudouin, dans le cadre du Groupe 7 des éliminatoires du Mondial-2006.

«Le forfait d'Emile Mpenza (souffrant d'une réaction allergique aigüe, au niveau du pied, de la cheville et de la jambe droite, qui a provoqué une inflammation jusqu'à l'aine) est grave», souligna-t-il, «mais ne constituera en aucun cas une excuse pour ce qui concerne la rencontre de mercredi. Je reste en effet convaincu que nous avons les moyens de l'emporter. D'abord parce qu'on doit toujours rester positif en football, mais pas seulement. Ce match à Bruxelles me semble incontestablement à notre portée, même dans ces circonstances difficiles. Il n'est d'ailleurs pas anormal de déplorer quelques blessés dans un noyau de 20 joueurs. A plus long terme, cependant, il est clair que le football belge va devoir se pencher sur quelques dossiers brûlants, et en particulier celui de la pénurie de buteurs. Mais je ne tiens pas à semer le doute pour le moment. Le plus urgent est de gagner ce match...»

A noter toutefois que si les frères Mpenza manqueront à l'appel côté belge, la Serbie-Montenegro sera pour sa part privée de l'attaquant anderlechtois Nenad Jestrovic, qui a également dû déclarer forfait, sous la pression, et même à cause d'un ordre formel, de la direction du club.

«Jestro» n'est en effet pas entièrement rétabli de la fracture de l'avant-bras gauche, dont il avait été victime en Ligue des Champions, le 29 septembre contre l'Inter Milan (1-3).

Soucieux de communiquer aussi de bonnes nouvelles, Anthuenis souligne par ailleurs l'optimisme général concernant la cheville de Jelle Van Damme et la jambe de Vincent Kompany, qui se sont comme prévu contentés de trottiner dimanche matin. Et même pour le gardien anderlechtois Tristan Peersman, dont la blessure au triceps gauche évolue pourtant moins rapidement qu'espéré. Celui-ci subira du reste une échographie ce lundi. Il serait remplacé par Frédéric Herpoel (La Gantoise), ou Jan Moons (RC Genk) en cas de forfait. «Mais je ne crois pas qu'on en arrivera là», avoue Anthuenis, «et le docteur non plus...»

A noter que Wesley Sonck, non sélectionné pour le choc Ajax-Feyenoord (1-1), était présent à l'entraînement, tout comme Stein Huysegems, qui avait joué 65 minutes avec AZ Alkmaar, samedi soir à NAC Breda (0-3). «Il a fait son match», estime le sélectionneur, qui s'était personnellement déplacé. Devoir céder sa place à un élément de la valeur de Robin Nelisse n'a rien de déshonorant...»

Aimé Anthuenis désignera le(s) renfort(s) éventuel(s), dimanche soir ou lundi matin. Jonathan Walasiak (Standard), susceptible d'évoluer à la fois sur le flanc droit de l'entre-jeu et en attaque, est le plus cité. Mais les noms de Joris Van Hout (Borussia Mönchengladbach/All), monté au jeu à 12 minutes de la fin contre Nuremberg (2-1), de Luigi Pieroni (AJ Auxerre/Fra), qui a joué 33 minutes contre Ajaccio, et de Gregory Dufer (Caen/Fra), resté sur le banc à cause d'une blessure à l'échauffement avant la rencontre à Metz (1-2), moins polyvalents, figurent également sur le calepin du sélectionneur.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous