Football

Assez de soutien pour Jean-François de Sart ?

Y.T.

Publié le - Mis à jour le

Vu le 0 sur 6 contre la Bosnie, le sort de René Vandereycken semble définitivement scellé. Cet après-midi, quelques heures après l’atterrissage à Zaventem, la Commission technique va se réunir pour prendre la décision que tout le monde connaît. Vandereycken sera certainement licencié. Ensuite, les membres du Comité exécutif devront entériner la décision.

Ce sera alors à la Fédération de s’atteler à trouver un successeur à "Vde". La solution la plus évidente serait de promouvoir Jean-François de Sart au poste de "T1" jusqu’à la fin de la campagne, et de le juger pendant sept matches (contre le Chili, le Japon, la Tchéquie, l’Espagne, l’Arménie, la Turquie et l’Estonie), jusqu’au début de la campagne de qualification pour l’ Euro 2012.

S’il parvient à relancer l’équipe, il recevrait un contrat pour deux ans en novembre. de Sart a fait forte impression avec les Espoirs, est bilingue et connaît la maison. Il est habitué à travailler avec les jeunes joueurs, et a une image beaucoup plus positive que René Vandereycken. Il est le candidat de plusieurs grosses pointures au sein de la Fédération, mais pas de tous. D’aucuns feront tout pour qu’il ne reçoive pas le poste de "T1" .

Hugo Broos ne fait pas l’unanimité non plus, et un gr and nom étranger (comme Dick Advocaat ou Leo Beenhakker) semble impayable pour la "Fédé" , qui doit à nouveau se passer des fortunes d’une qualification pour un grand tournoi. L’oiseau rare habite Marseille et s’appelle Eric Gerets. Mais vu ses succès à l’OM, il peut signer dans un grand club européen en touchant plus de 2 millions d’euros par an. Il est compréhensible que le "Lion de Rekem" fasse attendre l’ "UB" .

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci