Voici le point de la situation concernant les avancées relatives au projet pilote de la FIFA en matière d’aide vidéo pour l’arbitrage.

L'assistance vidéo à l'arbitrage sera testée dans les prochaines semaines en Jupiler Pro League, sans possibilité toutefois d'influence sur le jeu, annonce jeudi l'Union belge de football, l'URBSFA. Il s'agit en effet d'une première phase, lors de laquelle différents fournisseurs techniques seront testés en marge de certaines rencontres du championnat, dans des conditions de direct mais sans contact entre les VARs (Video Assistant Referees) et l'arbitre principal présent sur le terrain. Concrètement, des tests techniques seront effectués avec "au minimum" trois fournisseurs, notamment vendredi soir pour le match d'ouverture de la 16e journée de championnat, entre le Club de Bruges et Malines. Ce sera également le cas le lendemain lors de la rencontre entre Lokeren et Saint-Trond. D'autres dates ne sont pas communiquées.

Les tests réels, avec communication directe entre les assistants vidéos et l'arbitre de terrain ne peuvent avoir lieu qu'après ces essais techniques, en cas d'accord de l'IFAB, l'organe qui gère les règles du football.

L'Union Belge et la Pro League avaient depuis plusieurs mois exprimé leur intérêt à participer au programme de tests de la Fifa, approuvé en mars dernier avec en ligne de mire une éventuelle utilisation lors de la Coupe du Monde de 2018. La Coupe des Pays-Bas a eu la primeur du test en conditions réelles en match officiel, fin septembre. Le système des VARs a également été utilisé lors du match international amical Italie-France en septembre, et lors de la rencontre Italie-Allemagne ce mois-ci.