Dites 33. Pour sa dernière sélection avant la liste définitive des 23 pour l’Euro, Roberto Martinez a choisi de faire appel à un groupe conséquent. "Parce qu’on a trois matchs à jouer en six jours, ce qui n’est jamais arrivé. Parce que c’est la dernière fois qu’on sera ensemble avant la sélection finale. Parce que certains joueurs doivent être examinés médicalement lundi avant de prendre une décision définitive. Et parce qu’on a des incertitudes avec le Covid-19."

Cette dernière raison est sans doute celle qui inquiète le plus le sélectionneur national. S’il a le plaisir de retrouver Thomas Vermaelen, enfin libéré par les Japonais de Vissel Kobe ("Un gros effort a été fait par le club et la fédération japonais, que je tiens à remercier, pour trouver une solution", a indiqué Martinez), les cas de Romelu Lukaku et des Diables de Bundesliga sont plus préoccupants.

Lukaku retenu par Martinez… et par les autorités milanaises

Coincé en Italie sur décision des autorités sanitaires de Milan après la découverte de plusieurs cas à l’Inter, Romelu Lukaku fait tout de même partie de la sélection. Roberto Martinez espère qu’il pourra rejoindre le groupe des Diables, même s’il doit faire l’impasse sur un ou deux matchs. Mais pour l’instant sa situation est à adjoindre d’un grand point d’interrogation.

"On verra l’évolution quotidienne afin de savoir si Romelu peut venir ou non", a précisé Roberto Martinez. "La priorité est évidemment la santé mais on sait que les choses peuvent vite changer. Il est trop tôt pour donner une réponse claire concernant la possibilité que Romelu nous rejoigne. On a besoin du feu vert des autorités locales. Espérons que la situation tourne en notre faveur."

Mais Roberto Martinez ne se fait guère d’illusions. Il y a quelques mois, Dries Mertens avait été dans la même situation. Et il n’avait jamais rejoint les Diables. "La possibilité que ce scénario se reproduise existe", indique l’Espagnol, qui a du mal à cacher son pessimisme.

Il n’y aura pas de Belge de Bundesliga en République tchèque

L’autre tracas du T1 des Diables, ce sont les Belges de Bundesliga : Thorgan Hazard, Thomas Meunier, Koen Casteels, Dedryck Boyata et Orel Mangala. S’ils pourront jouer le premier match face au pays de Galles, le mercredi 24, et le troisième contre la Biélorussie, le mardi 30, ils ne pourront pas se déplacer en République tchèque le 27. Au risque de devoir prester une quarantaine qui poserait de gros soucis à leur club. "Le gouvernement allemand n’autorise pas les joueurs à aller en République tchèque (où les cas de Covid ont explosé) et il faudra donc se passer de cinq joueurs pour le deuxième match. On doit se plier aux règles et aux restrictions, même si on essaie de travailler avec les gouvernements. Mais pour le moment la quarantaine est obligatoire. On essaie de travailler avec les clubs pour l’éviter mais le but est surtout d’éviter toute mauvaise surprise."

Sauf changement d’ici là, il y aura donc au moins six absents en Tchéquie. Dites 27.