L'Argentin Lionel Messi a remporté le Ballon d'Or, lundi soir à Zurich au siège de la Fédération internationale de football. Le prodige du FC Barcelone, déjà sacré en 2009, 2010 et 2011, reçoit la distinction individuelle la plus prestigieuse pour un footballeur pour la quatrième année d'affilée. Il a été préféré au Portugais Cristiano Ronaldo (Real Madrid) et à l'Espagnol Andres Iniesta (FC Barcelone).

Lionel Messi, 25 ans, est le premier joueur à avoir remporté le trophée à quatre reprises. Jusqu'ici, avec trois Ballons d'Or, la "pulga" ("puce", surnom hérité de sa petite taille, 1,69 m) partageait le record avec Michel Platini, seul autre joueur à en avoir gagné trois de suite (1983, 1984, 1985), Johan Cruyff (1971, 1973, 1974) et Marco van Basten (1988, 1989, 1992), qui en avaient également glané trois, mais pas consécutifs.

L'Argentin a battu un autre record lors de l'année 2012, au cours de laquelle il a inscrit 91 buts, renvoyant aux oubliettes le précédent record de l'Allemand Gerd Müller, qui avait lui signé 85 réalisations en 1972.

Del Bosque, entraîneur de l'année

L'entraîneur de l'équipe nationale d'Espagne, Vicente del Bosque, a été désigné lundi meilleur entraîneur de l'année 2012 par la Fédération internationale de football (FIFA). Del Bosque a devancé l'entraîneur portugais du Real Madrid José Mourinho et le tenant du trophée l'Espagnol Pep Guardiola, entraîneur du FC Barcelone. Le sélectionneur espagnol a réussi à décrocher avec la Roja le fameux doublé Coupe du Monde, en 2010, et l'Euro, en 2012. L'entraîneur de l'équipe américaine championne olympique à Londres cet été, la Suédoise Pia Sundhage, a été élu coach FIFA de l'année chez les dames.

Stoch, lauréat du plus beau but de l'année

Le jeune Slovaque Miroslav Stoch (Fenerbahçe), 23 ans, a remporté le trophée Ferenc Puskas 2012 désignant l'auteur du plus beau but de l'année, lundi à Zurich, en marge de la remise du Ballon d'Or par la FIFA. Le but de Stoch, une reprise de volée inscrite en championnat truc contre Gençlerbirligi, a été préféré à celui du Colombien Radamel Falcao (Atlético Madrid) et du Brésilien Neymar (Silva Santos).

Le Trophée Ferenc Puskas existe depuis 2009. La première édition avait été remportée par le Portugais Cristiano Ronaldo. Un an plus tard, le Turc Hamit Altintop était récompensé, suivi en 2011 par le Brésilien Neymar. Plus tôt dans la soirée, l'Allemand Franz Beckenbauer s'était vu décerner le Prix du Président de la FIFA pour tous les services rendus au football, qu'il a marqué de son empreinte dans les diverses fonctions qu'il a été amené à occuper.

Abby Wambach, joueuse de l'année

L'Américaine Abby Wambach a été désignée meilleure joueuse de l'année 2012 lundi à Zurich par la Fédération internationale de football (FIFA). Elle a devancé la Brésilienne Marta, lauréate entre 2005 et 2010 sa compatriote Alex Morgan, championne olympique comme elle à Londres l'été dernier avec les Etats-Unis. Depuis la création de ce prix en 2001, seules cinq joueuses ont réussi à inscrire leurs noms au palmarès, l'Américaine Mia Hamm (2001 et 2002), l'Allemande Birgit Prinz (de 2003 à 2005), Marta (de 2005 à 2010), la Japonaise Homare Sawa (2011) et Wambach (2012). L'entraîneur de cette équipe américaine championne olympique, la Suédoise Pia Sundhage, a été élu coach FIFA de l'année chez les dames.