Le FC Barcelone a dit adieu à sa Coupe d'Europe mardi soir à l'occasion du match retour des huitièmes de finale de la Ligue des champions de football l'opposant à Liverpool qui l'avait précédé au palmarès de l'épreuve européenne.

Battue (2-1) au Camp Nou à l'aller, la formation catalane qui avait si brillamment remporté la compétition la saison passée n'a pu inverser la vapeur malgré un succès (1-0) à Anfield, le sanctuaire des Reds.

Avec Liverpool, une autre formation anglaise, Chelsea, disputera les quarts de finale. Les Londoniens ont battu (2-1) le FC Porto qu'ils avaient tenu en échec (1-1) au Portugal il y a deux semaines.

Quant à l'Espagne, elle se consolera avec la qualification de Valence aux dépens de l'Inter Milan. Certes, les Valencians n'ont pu battre l'Inter Milan à domicile (0-0) mais ils avaient arraché le match nul (2-2) en Italie.

En dépit du retour de son buteur camerounais Samuel Eto'o, Barcelone n'est pas parvenu à se sortir du mauvais pas dans lequel il s'était mis en s'inclinant sur sa pelouse.

Comme à l'aller, les joueurs de Liverpool ont bien muselé l'armada offensive catalane assez loin de pratiquer le jeu léché qui avait fait rêver l'Europe entière lors de la précédente édition.

Dominatrice en première période, la formation de Rafael Benitez, vainqueur de l'épreuve en 2005, était très malheureuse en voyant une frappe de John Riise puis une autre tentative de Mohamed Sissoko toutes deux renvoyées par les montants de la cage de Victor Valdes (11e et 33e).

En seconde période, Barcelone est enfin parvenu à ouvrir le score par Eidur Gudjohnsen. Mais bien qu'un but aurait alors suffi à l'équipe de Frank Rijkaard c'était trop tard pour relancer le suspens et sauver les Catalans.

Malgré toutes ses stars, Chelsea s'est fait peur face à la formation portugaise du FC Porto, l'ancien club de José Mourinho, l'actuel entraîneur des Londoniens. Les Portugais ont, en effet, ouvert le score par Ricardo Quaresma (15e) puis ont très longuement protégé cet avantage qui les qualifiait.

Chelsea a recollé à la marque grâce à l'international Arjen Robben (52e) puis a évité d'avoir à disputer des prolongations sur un but d'un de ses gros transferts de l'été dernier, Michael Ballack (79e).

Enfin Valence n'a pas eu à trembler devant une formation de l'Inter Milan globalement assez décevante et qui quitte la compétition sur un résultat nul (0-0) au stade Mestalla de Valence. Les Valencians avaient fait le plus dur à l'aller en revenant deux fois au score pour arracher un nul porteur d'espoir sur la pelouse du leader du championnat italien. Au retour, les Espagnols ont pu se contenter de contrôler une formation transalpine qui aura compté en vain sur son attaquant suédois Zoltan Ibrahomovic pour l'aider à faire la différence.

Les quatre derniers matches des huitièmes de finale seront joués mercredi soir. Côté français, Lille, battu 1-0 par Manchester United à l'aller au stade Bollaert, devra, pour se qualifier, réaliser un exploit sur la pelouse mancunienne d'Old Trafford.