BARCELONE Barcelone, sur sa pelouse du Nou Camp, s'est imposé sept fois en sept rencontres de Ligue des Champions cette saison: une série impressionnante.

Largement dominateurs de la Serie A, séduisants et accrocheurs dans leur championnat, les Turinois, curieusement, ont toutes les peines du monde à briller en Ligue des Champions. Pour ceux qui suivent la compétition italienne de près, ce décalage entre les performances de la Juve est bizarre. N'empêche, ce soir, Del Piero devra sortir le grand jeu pour retrouver une demi-finale européenne qui lui échappe depuis quatre ans (en 1999 contre Manchester). En l'absence de Trezeguet, blessé, le capitaine turinois, 28 ans, sera plus que jamais la référence absolue pour ses couleurs.

«Del Piero vous étonnera, disait la semaine passée Marcello Lippi à son propos. Après sa blessure, il revient à son meilleur niveau et c'est notre arme secrète pour la fin de la saison...»

À ses côtés, on devrait retrouver Marco Di Vaio, transfuge de Parme et qui a raté une occasion en or dans les dernières minutes du match aller.

«J'ai soif de revanche, affirme-t-il. Je n'ai plus marqué depuis le 22 février, je rêve d'un but au Nou Camp pour m'imposer définitivement dans mon nouveau club.»

En face, Barcelone est évidemment en position de force et Mendieta a d'ailleurs annoncé la couleur en disant que les Catalans laisseront venir et joueront le contre. Le Barça s'est rassuré, ce week-end, en arrachant le match nul au Real Madrid, grâce à un but de Luis Enrique, de retour lui aussi après des blessures à répétition. «Ce nul doit nous mettre en confiance après la déroute contre le Deportivo. On sait qu'on joue gros contre la Juventus, mais je crois que nous sommes prêts...»

Il est clair que le but de Saviola, à Turin, couronnant la... seule occasion espagnole du match, risque de peser lourd dans la balance. N'empêche, Barcelone jouera avec tout le poids de son histoire sur les épaules, ce soir. Classés douzièmes en Liga, éliminés rapidement de la Coupe du Roi, les Catalans savent que leur seule chance d'être européens est de gagner la Ligue des Champions. Ils jouent donc leur saison ce soir, avec un autre match de l'année, en cas de victoire, probablement contre le Real Madrid, si Zidane et Cie ne tombent pas à Manchester, demain. Sinon, pour la première fois depuis 45 ans, Barcelone devra passer par l'Intertoto...

LE PROGRAMME

Mardi 20H 45

FC Barcelone (Esp) - Juventus (Ita) (1-1)

Direct Club RTL

Valence (Esp) - Inter Milan (Ita) (0-1)

© Les Sports 2003