Bastos pourrait nuire gravement à la santé des Anderlechtois. Même s'il est peu connu du grand public belge, le Brésilien, acheté pour 18 millions d'euros à Lille cet été, a tout pour devenir le poison des adversaires de Lyon. Samedi soir, pour son premier match à Gerland, le feu follet a très souvent donné le ballon juste. C'est lui qui a délivré l'assist pour le but de Gomis.

Michel Bastos a bien voulu nous rencontrer pour évoquer la rencontre à venir contre Anderlecht qu'il avait affronté avec le Losc en 2006. Et il connaît très bien le football belge, notamment grâce à ses amis du Standard...

Quels souvenirs gardez-vous de votre confrontation contre Anderlecht ?

De très bons, dans l'ensemble, malgré les deux partages . Ces deux rencontres avaient été très intenses. Je suis donc le premier à savoir qu'il faudra vraiment respecter cette équipe.

Vous connaissez encore des Anderlechtois ?

Je me souviens de Frutos et de Boussoufa. Nous devrons faire très attention à ces deux joueurs.

Vous avez le même profil que Boussoufa...

C'est vrai. C'est aussi un joueur de couloir de qualité qui percute beaucoup. Moi aussi j'essaie de délivrer de bons centres et d'être décisif sur mes coups francs. C'est l'une de mes armes favorites.

Connaissez-vous bien le football belge ?

Assez bien, oui, car j'habitais presque à côté ! Etant un ami de Marcos, De Camargo et Dante, même s'il est parti, j'ai d'ailleurs assisté à plusieurs rencontres du Standard. J'ai aussi vu l'un des deux test-matches entre Anderlecht et le Standard.

Qu'avez-vous pensé du niveau de ce match ?

C'était impressionnant sur le plan physique ! A Anderlecht, je me souviens de deux défenseurs qui rentrent dedans et qui n'hésitent pas à .

Marcin Wasilewski, un très rugueux défenseur polonais, sera votre adversaire direct. Ça vous inspire quoi ?

Je n'ai pas peur de lui ! Ici, en France, j'ai pris l'habitude de me faire secouer, voire de prendre des coups.

A l'époque, Lille - Anderlecht était un match assez ouvert. Ce n'est plus le cas cette fois : Lyon est pointé comme large favori.

C'est en tout cas le cas pour le match aller ! A partir du moment où l'on joue chez nous, on doit absolument gagner. Mais on ne prendra certainement pas Anderlecht de haut.

© La Libre Belgique 2009