Chez les vainqueurs, Thorgan Hazard est monté à la mi-temps (46e) et Thomas Meunier à la 89e. Leipzg a donné le coup d'envoi de la rencontre mais c'est Dortmund qui a mis le pied sur le ballon et une action de Jadon Sancho a été annihilée par Amadou Haidara (2e). Le BVB a quand même vite pris l'avance sur un ballon volé au milieu de terrain à Kevin Kampfl par Marco Reus. Après une combinaison entre Erling Haaland et Mahmoud Dahoud, le ballon est parvenu à Sancho, qui l'a placé d'une pichenette dans le côté opposé (5e, 0-1).

Le Borussia a alors surfé sur l'euphorie engendrée par ce but précoce et a exercé un énorme pressing. Leipzig a eu quelques réactions mais Reus a profité d'une mauvaise passe de Hee-Chan Hwang pour lancer Haaland. Après avoir résisté à une charge de Dayot Upamecano, le Norvégien a ponctué victorieusement un bel effort personnel (20e, 0-2). La première occasion de Leipzig a également été pour un Norvégien mais Alexander Sörloth a trop croisé son envoi (38e). Par contre, Sancho a signé un doublé d'une frappe du droit sur un service de Reus, qui a joué un rôle décisif dans les trois buts (45e, 0-3).

À peine 25 secondes après la reprise, Leipzig a eu une balle opportunité gaspillée pas Christopher Nkunku (46e). Le Français n'était pas en veine: isolé au cinq mètres par Yussuf Poulsen, il a tiré à bout portant sur Roman Burki (58e). Sur un centre mal dégagé par la défense de Dortmund, Emil Forsberg a envoyé le ballon sur le poteau mais après avoir transité par Lukas Klostermann et Nkunku, le ballon a atterri chez Dani Olmo, qui a frappé d'environ 20 mètres (71e, 1-3). Entre-temps, Hazard n'avait pas ajusté son tir alors qu'il avait été isolé au second poteau par Reus (66e). Sur une passe de Sancho, Haaland a quand même donné le coup de grâce à Leipzig. (87e, 1-4).

Monaco et Eliot Matazo en finale contre le PSG

Battu 1-5 par l'AS Monaco jeudi en demi-finale au Parc des Sports d'Annecy, Rumilly Vallières n'est pas devenu le deuxième club de D4 à atteindre la finale de la Coupe de France après Calais en 2000. Eliot Matazo a joué tout le match avec les Assémistes, qui affronteront le PSG en finale le 19 mai. Monaco s'est installé d'entrée dans le camp de Rumilly Vallières et a directement forcé deux corners. Toutefois, la première grosse occasion a été pour les visités mais le tir du gauche des 20 mètres d'Ashley Moke a été détourné en corner (17e). En quelque sorte sur la répétition, Alexis Peuget a ouvert la marque sur un envoi légèrement dévié, qui a trompé Radoslaw Majecki (20e, 1-0).

Après avoir encaissé son tout premier but dans cette édition de la Coupe de France, Monaco a accéléré le rythme et a égalisé avec la complicité du défenseur savoyard Arthur Bozon, qui a dévié de la tête dans son but un centre de Fode Ballo-Touré (27e). Le renversement de situation était enclenché et sur un corner de Cesc Fabregas, Aurélien Tchouaméni a battu Dan Delaunay (32e, 1-2). Le gardien savoyard a été plus heureux quand Kevin Volland, seul en position idéale dans les six mètres, a envoyé le ballon sur la transversale (37e). A la reprise, Rumilly Vallières a commencé à perdre le ballon de plus en plus vite et sur une erreur de Dorian Levêque, Wissam Ben Yedder a appelé le une/deux avec Fabregas pour mettre les Monégasques à l'abri (55e, 1-3). Avec deux assists à son compte, l'ex-international espagnol a amélioré ses stats d'un coup franc splendide (78e, 1-4). Fabregas pouvait quitter tranquillement la pelouse (79e) d'autant qu'Aleksandr Golovin a ajouté un but après avoir récupéré le ballon dans les pieds de Jean Manuel Ribeiro (82e, 1-5).