Gennaro Gattuso a effectué une tournante de grande envergure en ne gardant que quatre éléments (Kalidou Koulibaly, Mario Rui, Fabian Ruiz et Lorenzo Insigne) par rapport à l'équipe victorieuse de l'Udinese. Naples a joué haut avec la défense sur la ligne médiane mais n'est jamais parvenu à accélérer son jeu de passes. La rencontre n'avait pas décollé quand Parme a ouvert la marque par Gianluca Caprari sur penalty (45e+3, 1-0).


A la reprise, Naples s'est montré plus vif et s'est créé plusieurs occasions avant qu'Insigne n'égalise également sur penalty (54e, 1-1). 


Naples a alors mieux construit le jeu. Mais les tirs de loin d'Insigne (67e) et de Ruiz (68e) sont passés à côté et Hirving Lozano a mal ponctué un superbe effort personnel (74e). Par contre, Dejan Kukulevski n'a pas loupé le cadre quand il s'est retrouvé au point de penalty, donnant la victoire aux Parmesans (87e, 2-1)


Liverpool, avec Origi en fin de match, et Chelsea ont assuré le spectacle (5-3)

Liverpool s'est imposé 5-3 face à Chelsea mercredi dans le cadre la 37e et avant-dernière journée du championnat d'Angleterre de football. Chez les Reds, Divock Origi est monté au jeu à la place de Sadio Mané (88e). Au classement, Liverpool, déjà sacré champion, est premier avec 96 points et Chelsea (63 points) est 4e et toujours en course pour la Ligue des champions.

Chelsea a joué crânement sa chance mais la reprise de la tête de Mason Mount (7e) est passée juste au-dessus et Willian a manqué son contrôle alors qu'il avait été bien servi entre les deux défenseurs centraux des Reds (15e). Liverpool a alors pris le jeu à son compte et sur une récupération haute, Naby Keita a envoyé un missile, qui est entré dans le but via la transversale (23e, 1-0). Les Reds étaient lancés. Sur coup franc, Trent Alexander-Arnold a inscrit son quatrième but en championnat (38e, 2-0) et sur corner, Georginio Wijnaldum a profité d'une mauvaise relance de Marcos Alonso (43e, 3-0). Les Blues se sont cependant relancés juste avant la pause grâce à Olivier Giroud (45e+3, 3-1).

A la reprise, Roberto Firmino a remis les Reds à l'aise en coupant de la tête un centre d'Alexander-Arnold (56e, 4-1). Frank Lampard a alors sorti le duo Giroud-Willian pour Christian Pulisic et Tammy Abraham (59e). C'était bien vu puisque l'Américain a servi l'attaquant anglais sur un plateau (61e, 4-2). Chelsea n'avait pas abandonné l'idée de prendre un point et Pulisic lui a donné raison d'une demi volée du droit (73e, 4-3). Il n'y en avait plus que pour Chelsea quand en contre, Andrew Robertson a centré pour Alex Oxlade-Chamberlain (85e, 5-3).

© AFP

L'Inter bloqué une nouvelle fois à domicile par la Fiorentina (0-0)

L'Inter a partagé l'enjeu avec la Fiorentina mercredi dans le cadre de la 35e journée du championnat d'Italie de football (0-0). Côté milanais, Romelu Lukaku a joué toute la rencontre mais n'a pas trouvé le chemin du but, une de ses reprises s'est écrasée sur le montant. Au classement, l'Inter (73 points) reste troisième et la Fiorentina (43 points) monte à la 11e place. Antonio Conte a retrouvé trois titulaires (Lukaku, Christian Eriksen et Diego Godin), a fait débuter Lautaro Martinez sur le banc et a laissé Milan Skriniar au repos. L'Inter a directement été dangereux sur un coup franc d'Eriksen, qui a placé le ballon dans la surface de réparation. Après un mouvement de flipper, le ballon est arrivé à Lukaku, qui a mis Pietro Terracciano à contribution (5e). Le gardien de la Fiorentina s'est encore distingué en déviant en corner une reprise de Nicolo Barella (11e). Terracciano a eu plus de chance quand sur un centre d'Eriksen, Lukaku a envoyé le ballon sur le montant (18e) mais il a surtout détourné un tir du droit du Diable rouge (34e).

A la reprise, Terracciano a encore dévié sur le montant une tentative d'Ashley Young, qui avait été servi par Lukaku (52e). L'Inter dominait sans parvenir à conclure. Conte a alors effectué trois changements d'un coup en lançant notamment Martinez à la place d'Alexis Sanchez (69e). Les Interistes n'ont pas arrêté de relancer la marche avant mais ils ont failli prendre un coup sur la tête quand Federico Chiesa a lancé Pol Lirola. L'Espagnol a laissé passer une grosse occasion de battre Samir Handanovic (79e).