Les Colchoneros, avec Thibaut Courtois entre les perches, sont allés gagner 1-2 à Bilbao et trônent tout en haut de la Liga, un point devant le FC Barcelone. Après un rapide but des Basques signé Iker Muniain à la 6è minute, les hommes de Diego Simeone ont su redresser la barre pour repartir de San Mamés avec les trois unités.

Toby Alderweireld, resté sur le banc, a pu admirer les réalisations de Diego Costa à la 22è sur un effort personnel et de Koke à la 55è.

Diego Costa, avant-centre madrilène, a marqué ce soir son 33è but de la saison, le 25è en Liga.

Au classement, les Rojiblancos possèdent donc une longueur d'avance sur le FC Barcelone et 5 sur le Real Madrid, qui joue ce samedi soir face au Rayo Vallecano à Bernabeu.


Fellaini bat Benteke

Manchester United a relativement bien préparé son duel de mardi à Old Trafford avec le Bayern Munich en match-aller des 1/4 de finale de la Ligue des Champions, samedi contre Aston Villa lors de la 32-ème journée de la Premier League. Il a en effet gagné 4-1, sans pour autant éblouir l'assistance.

Il a en revanche pu compter sur un grand Wayne Rooney, leader absolu de l'équipe et buteur en l'absence de Robin van Persie. Il a en effet d'abord égalisé en reprenant de la tête un centre de Kagawa (20-ème), avant de transformer un penalty obtenu par Mata, non qualifié en Coupe d"Europe, juste avant le repos. Mata, à la 58-ème, et 'Chicharito' Hernandez, sur un assist de Januzaj, ont également marqué pour MU mais après la pause.

Marouane Fellaini a joué tout le match côté Mancunians. Adnan Januzaj est lui monté sur la pelouse à la place de Kagawa à la 68-ème minute.

En face Christian Benteke s'est beaucoup démené pendant 90 minutes, mais n'a converti aucune occasion en but. C'est Ashley Westwood qui a ouvert la marqué au quart d'heure.

Manchester United reste 7-ème à 2 points de Tottenham qui se déplace à Liverpool dimanche. Aston Villa est 11-ème.

La Fédération anglaise (FA) enquête par ailleurs images à l'appui au sujet d'une séquence du derby Manchester United-Manchester City (0-3) au cours de laquelle Fellaini, averti pour avoir donné un coup de coude au défenseur argentin Pablo Zabaleta, lui aurait ensuite adressé un crachat. Ce qu'il dément formellement...


Un assist pour De Bruyne contre Francfort

Dans le cadre de la 28ème journée de Bundesliga, Wolfsburg recevait l'Eintracht Francfort. Les hommes de Mirko Slomka devaient s'imposer afin de rester dans la course à la 4ème place, synonyme de Ligue des Champions.

Les choses ont pourtant mal démarré pour les locaux puisque Stefan Aigner ouvrait la marque dès la 11ème minute pour le compte de Francfort. Mais Wolfsburg va renverser la tendance en seconde période, tout d'abord grâce à Ivica Olic, bien servi par Kevin de Bruyne. Alors que tout le monde voyait les deux équipes se dirigeaient vers un match nul, Naldo en décida autrement. À 35 mètres des buts, le défenseur brésilien a envoyé une frappe surpuissante, tout droit dans la lucarne de Trapp. Un but qui permet à Wolfsburg de revenir à 1 point de Leverkusen, accroché par Braunschweig.


Le Zenit coleader avant le derby Lokomotiv Moscou - Spartak Moscou

Le Zenit Saint-Petersbourg qui alignait ses deux Diables Rouges Nicolas Lombaerts et Axel Witsel samedi à Amkar Perm, s'y est imposé 1-2 (mi-temps: 1-0) à l'issue du match avancé de la 23-ème journée de la Premier Liga Russe.

Cette deuxième victoire en cinq jours sous la houlette du nouveau coach portugais de l'équipe André Villas-Boas permet au vice-champion de rejoindre le Lokomotiv Moscou avec 47 points en tête du classement, à la veille du grand derby moscovite Lokomotiv - Spartak dimanche.

Maxim Kanunnikov a pourtant ouvert le score pour Amkar Perm à la 20-ème minute.

Mais le Zenit a renversé la situation grâce à l'ex-défenseur italien de la Juve Domenico Criscito (1-1 à la 49-ème) et Aleksandr Kerzhakov (1-2 à la 54-ème) après le repos.

Eliminé de la Ligue des Champions malgré une belle victoire (1-2) au Borussia Dortmund le 19/3 en 1/8-ème de finale retour, le Zenit avait ensuite battu Krylia Sovetov 2-1 pour les débuts officiels de Villas-Boas, lundi en championnat.