À quelques heures d'un match qui pourrait déjà nous ouvrir les portes des huitièmes de finale, la DH vous présente ceux qui devraient être nos onze adversaires du soir. Qui sont ces mystérieux Russes, qui jouent tous dans leur championnat national? Tour du vestiaire.


1| Akinfeev, gardien (29 ans, CSKA)

Il a débuté sa carrière pro à 16 ans dans les buts du CSKA Moscou en arrêtant un penalty. Il est le plus jeune joueur jamais aligné en équipe nationale russe. Mais l’icône tremble : il a connu une mauvaise saison et il a signé une énorme boulette contre la Corée.

22 | Eschenko, back droit (30 ans, Anzhi)

Sa vie n’a pas commencé comme un compte de fées : à l’âge de neuf ans, il a perdu ses deux parents dans un incendie. Il a ensuite signé une belle carrière au niveau russe, même si sa saison a été mitigée, puisqu’il vient de connaître la relégation avec Anzhi.

4 | Ignashevich, déf. central (34 ans, CSKA)

Il avait été contrôlé positif lors d’un match de C1 contre Manchester United pour avoir pris un produit illicite destiné à soigner un rhume. Il va fêter sa 100e cape contre les Belges.

14 | V. Berezutskiy, déf. central (31 ans, CSKA)

Il est… 20 minutes plus âgé que son frère Alexei, qui compte 51 capes en sélection russe, mais qui cette fois n’a pas été repris. Vasily Berezutskiy est un défenseur rugueux et costaud, mais il n’est pas le plus vif. Il est l’un des deux seuls joueurs du noyau à parler anglais, ce qui l’a aidé à recevoir le brassard.

23 | Kombarov, back gauche (27 ans, Spartak)

Lui aussi, il a un frère jumeau avec qui il joue en club. C’est un arrière d’aile assez offensif : la saison dernière, il avait même terminé meilleur buteur de son club avec sept buts.

7 | Denisov, médian défensif (30 ans, Dinamo)

Il avait été l’un des joueurs les plus virulents à l’arrivée de Witsel au Zenit, provoquant un conflit avec sa direction. Il ne tarda pas à être relegué sur le banc par Witsel et dut changer d’air. Un joueur avec beaucoup de talent, mais aussi un sale caractère.

20 | Fayzulin, médian relayeur (29 ans, Zenit)

Parcours atypique pour lui, qui jusqu’à ses 20 ans a joué dans des divisions inférieures, dans des clubs illustres tels que Nachodka ou Chabarowsk. Aligné au Zenit à côté de Witsel, c’est un joueur qui a très peu de déchet dans son jeu.

10 | Dzagoev, meneur de jeu (24 ans, CSKA)

Meilleur joueur de la Russie lors de l’Euro 2012, durant lequel il a inscrit trois buts, Dzagoev a depuis connu une lente descente aux enfers. Il n’est plus titulaire en équipe nationale… et même plus dans son club. Il s’est montré décisif contre la Corée.

19 | Samedov, ailier (29 ans, Lokomotiv)

Il a toujours joué en Russie, en passant par tous les clubs de Moscou. Il a fait ses débuts en équipe nationale sur le tard, qu’à l’âge de 27 ans, sous les ordres de Dick Advocaat. Il aurait aussi pu jouer pour l’Azerbaïdjan, dont le public l’a copieusement sifflé en qualification. On dira qu’il a quand même fait le bon choix…

11 | Kerzhakov, attaquant (31 ans, Zenit)

L’attaquant n’a pas connu la meilleure de ses années : arnaqué par une firme frauduleuse, il a perdu onze millions de dollars. Au Zenit, il n’est plus titulaire à part entière à cause de la concurrence de Rondon et de Hulk. Mais il reste un redoutable renard des surfaces…

18 | Zhirkov, ailier (20 ans, Dinamo Moscou)

Rares sont les joueurs russes qui sont passés par l’étranger. Youri Zhirkov est l’un d’eux et il n’a pas joué n’importe où, puisqu’il a porté pendant deux saisons le maillot de Chelsea. Mais ses prestations chez les Blues furent très mitigées.