MONS En seulement une demi-saison, Cédric Berthelin a su conquérir le coeur des supporters montois. Pas un hasard si, dimanche soir, le club de la Renaissance lui a attribué le titre de Dragon de l'Année. On ne se rappelle pas une seule erreur du dernier rempart montois depuis qu'il porte les couleurs de l'Albert et à voir son état au coup de sifflet final, on peut effectivement parler de clubman.

«J'ai pris un bon K.-O. ce dimanche. C'est la première fois que je connais une descente depuis que je joue au foot, et ça fait mal. Beaucoup de choses n'ont pas tourné en notre faveur lors de ce deuxième tour mais il ne faut pas chercher d'excuse: c'est ceux qui étaient sur le terrain qui sont responsables.»

La défaite à Ostende a fait du mal, mais c'est certainement l'absence du Français dans les buts qui aura constitué un mauvais tournant pour les Montois. Si bien que la priorité du club en matière de recrutement est d'essayer de le conserver. «Je vais rencontrer le président Leone cette semaine et entendre ce qu'il va dire. Les bruits que j'ai entendu sont qu'il veut remonter tout de suite et si le projet est intéressant, pourquoi pas en D 2? Je ne suis pas un ingrat et je me souviens très bien qu'il y a six mois, quand ils sont venus me chercher, j'étais au chômage.»

© Les Sports 2005