SCLESSIN L'humiliant revers subi face à l'Athletic Bilbao n'a pas laissé des traces qu'auprès des supporters.

«La défaite de jeudi était encore dans tous les esprits, avoua Sambegu Bangoura après la rencontre. Surtout dans le mien car il s'agissait de ma première expérience en Coupe d'Europe. On pouvait faire un pas de plus. Tout le monde s'en voulait après le match. Chacun a pris conscience de ses responsabilités. Ce revers face aux Basques est bien plus grave que celui que nous avions subi à Saint- Trond. Nous avons eu une belle réaction qui nous permet de partir plus sereinement en vacances. Je retourne en Guinée auprès des miens que je n'ai plus vus depuis 6 mois. Du moins si on me laisse partir mardi car après, ça n'en vaudra plus la peine.»

Mais, à l'instar de ses partenaires, Sambegou Bangoura ne sera en congé que mercredi soir...

«J'ai inscrit sept buts depuis le début de la saison, souligna encore le Guinéen. Ce n'est pas encore assez et je vais travailler encore plus car j'ai conscience que je peux apporter plus à cette équipe. Je me plais dans ce système de jeu avec des joueurs comme Rapaic ou Conceiço capables de me servir en profondeur ou par les ailes.»

Sergio Conceiço s'était, lui aussi, bien adapté aux circonstances de jeu. «Ce 4-3-3 est, selon moi, la tactique idéale, révéla le Portugais. Maintenant, la défaite face à Bilbao est définitivement effacée. Je suis persuadé que si nous pouvions rejouer ce match, nous ne subirions pas une telle humiliation. Mais ce sont des choses qui arrivent en football. Boavista, leader du championnat portugais, a récemment perdu 6 buts à 0. Ce sont des choses qui arrivent. Nous avons facilement vaincu Ostende. Mais il fallait lui inscrire 5 buts et nous avons dû courir pour le faire. Oublions la Coupe d'Europe et concentrons-nous sur le championnat. C'est la meilleure chose qui nous reste à faire. En attendant, nous dédions ce succès à nos supporters. Nous leur devions bien cette revanche...»

© La Libre Belgique 2004