A l’issue des deux matches amicaux joués ce week-end par le Standard (samedi contre Mons et hier matin contre Visé), Laszlo Bölöni a tranché. Huit joueurs qui s’entraînaient avec le noyau professionnel depuis la reprise devront s’entraîner avec les U21 dès ce lundi, jour de reprise chez les jeunes. "On doit faire le tri, parfois avec regrets, car il y a pas mal de joueurs avec des qualités. Mais, pour la qualité de l’entraînement, cette décision s’impose, pour eux comme pour nous", justifie Laszlo Bölöni, qui devait diriger un groupe de 32 joueurs (dont les deux tests) jusqu’à présent.

Les noms des victimes ? Anthony Moris (gardien), Alex Da Silva (défenseur), Fazli Kocabas (défenseur), Hirac Yagan (médian), Tiago (médian), Jonathan Mendes (médian), André Mutombo (médian) et Christian Benteke (attaquant). Pour certains, cette éviction est temporaire. Le temps de revenir les pieds sur terre

D’ailleurs, pour Laszlo Bölöni, les éliminés ne doivent pas baisser les bras tandis que les élus (le gardien Jesse Soubry, le médian Arnor Angeli, les attaquants Zoro Cyriac et Moussa Traoré) ne doivent pas croire que leur place chez les pros est acquise. "Il faut gérer cela avec intelligence", souligne le coach. "L’an dernier, j’avais fait la préparation avec les frères Da Silva, Carcela et Marloye. Je n’avais gardé qu’Alandson et Marloye. Mais la suite a démontré que la porte restait ouverte, dans les deux sens "

Alandson avait rapidement disparu de la circulation tandis qu’Alex, son frère, était revenu dans le coup en cours de saison au point de jouer quelques matches. Pareil pour Carcela. "Mangala, lui, n’avait pas fait la préparation avec nous et a su se montrer chez les jeunes et intégrer le noyau A en cours de route. J’entends, encore maintenant, qu’il y a des joueurs prometteurs en U17 . J’ai hâte de voir ces joueurs à l’œuvre."

Avant une semaine un peu plus chargée encore, lors de laquelle les Liégeois affronteront le Lokomotiv Mezdra, le MVV et Trabzonspor, Laszlo Bölöni s’est dit satisfait de ce qu’il avait vu. "Nous avons proposé plus de bons mouvements que lors de nos premières sorties", confie le Roumain. "L’envie de gagner y était, bien qu’il nous ait manqué un peu de rythme. J’ai été témoins de quelques erreurs en première période mais, globalement, je suis content de la prestation de mes joueurs."

En terme de mercato , Laszlo Bölöni espère à présent recevoir autre chose que des jeunes promesses, de sorte à pouvoir se montrer ambitieux en Ligue des Champions. "À la question de savoir si nous bénéficions de suffisamment d’expérience pour faire bonne figure en "C1" , je réponds non. Nous avons à présent besoin de stabilité. Par ailleurs, je cherche encore l’équipe avec laquelle je vais commencer le championnat "