Bordeaux se rend jeudi à Liège avec la ferme intention, après sa victoire (2-0) à l'aller de ce 2e tour de Coupe de l'UEFA de football malgré pourtant de nombreuses occasions gachées, de poursuivre sa route dans cette compétition.

«Notre qualification passera par un gros match et un but de notre part », a résumé le capitaine Christophe Dugarry, pour qui «ce sera une autre rencontre, car à Bordeaux, les Belges avaient fait un non-match et n'avaient pas joué à leur niveau ».

«Peut-être ne serons-nous pas obligés de faire le jeu, ce qui nous convient assez bien. Défensivement, ils sont prenables et nous devrons les chercher très haut » a ajouté Dugarry qui compte poursuivre «la spirale positive » actuelle dans laquelle se trouvent les Girondins (6 matches sans défaite).

«Les Belges vont chercher à nous mettre la pression et il nous faudra contenir cette équipe », a analysé de son côté Elie Baup, l'entraîneur bordelais, qui alignera sans aucun doute l'équipe victorieuse au stade Chaban-Delmas le 18 octobre.

L'arrière droit David Jemmali est plus inquiet: «on est plus ou moins à l'abri, mais souvenons-nous de ce qui nous est arrivé à Debrecen au premier tour » (Bordeaux battu 3-1 en Hongrie après avoir gagné 5-1 en Gironde, ndlr).

Du côté du Standard, la victoire devant le grand rival anderlechtois a requinqué un groupe qui retrouve le Portugais Moreira et le Français Ali Lukunku par rapport au match aller. Néanmoins, la tâche ne sera pas aisée devant une équipe aussi forte devant (Pauleta et Christian) que solide derrière (Bonnissel, Roche et Sommeil). (BELGA)