Dans quelques heures, Mbark Boussoufa deviendra officiellement un joueur du Terek Grozny.

Hier matin, Anderlecht a reçu les fameuses garanties bancaires envoyées par une banque russe. Les experts de BNP-Paribas ont passé la journée à examiner la moindre virgule de ces documents, pour être certains qu’Anderlecht sera payé en intégralité. Cette analyse se poursuivra aujourd’hui. Anderlecht, en contact avec des représentants de Grozny, dont certains sont à Genève, a aussi avancé sur les derniers détails administratifs.

De combien de temps disposent encore les clubs pour conclure la transaction ? A Anderlecht, hier, c’était le flou : une partie de la direction affirmait que le marché russe se clôturait dans la nuit de vendredi à samedi. Le système informatique officiel des transferts de l’UEFA participait à la confusion : il mentionnait l’échéance du 18 avril ! Nous avons contacté Sergey Alexeev, le président de la Ligue professionnelle de football russe : "Notre marché des transferts se clôture dans la nuit de jeudi à vendredi, à 23h59 et 59 secondes", a-t-il confirmé. Il reste donc moins de 24 heures pour finaliser le transfert. Mais cela devrait suffire. Car les trois parties sont d’accord depuis deux jours. La somme d’achat est confirmée : 11,5 millions.

Boussoufa, lui, attend sereinement. Il a été rassuré par le fait qu’il résidera à Kislovodsk, ville thermale située à 250 kilomètres de Grozny, où l’on vit à l’européenne. C’est là que Boussoufa s’entraînera pendant la semaine. Avec Diego Forlan ? Après avoir offert en vain six millions par an au Brésilien Ronaldo pour le sortir de sa retraite, Grozny a proposé 7,5 millions par an à Diego Forlan, le meilleur joueur du dernier Mondial. Celui-ci n’est pas chaud, mais qu’en dira l’Atletico ?

Le président Ramzan Kadyrov est prêt à tout. Ses joueurs feront les trajets vers Grozny dans son jet privé. Mercredi, il a même chaussé les crampons pour affronter les vieilles gloires brésiliennes. Et il a marqué deux buts. Dont un sur penalty.

Avec le départ de son maître à jouer, Anderlecht devra compter sur certains joueurs dont Matias Suarez pour apporter de la créativité. Mauvaise nouvelle lors de l’entraînement hier matin : l’Argentin a dû quitter la séance avant son terme, sur blessure. On ne saura qu’aujourd’hui si ce pépin physique est sérieux ou non. Un forfait de Suarez à Eupen serait donc très ennuyeux