À Virton

Michel Renquin: «Renaix largement son point ! Je ne conteste pas. Ce soir et face à un adversaire bien en place, mon équipe éprouva les pires difficultés à se ménager des occasions. On évite avec beaucoup de chance le 0-1 et c'est cette même chance qui nous sert pour le 1-0 ! Hélas, nous n'avons pas su doubler la mise. Je suis assez frustré car lors des trois derniers matches, on se créa énormément de possibilités réelles de but sans en concrétiser beaucoup et, aujourd'hui, ce n'est pas le cas. Les joueurs doutent quelque peu. Je vais profiter de la rencontre amicale dimanche prochain contre Aix-la-Chapelle pour donner la chance à certains réservistes tels Machado, Blaise, et ceterae. Il est, peut-être, bon de secouer certains dont la confiance semble s'être étiolée.»

Thierry Pister : «Le Virton de l'an dernier était bien organisé, assez défensif. Celui de cette saison que j'avais vu à l'oeuvre joue mieux au football. C'est pourquoi en venant ici, mon objectif était de ne pas lui donner trop d'occasions. Ce qui s'est produit même si, nous aussi, nous n'avons pas été très souvent dangereux. Toutefois, ce partage est amplement mérité. Nous voulions marquer en premier lieu et seule la réussite nous bouda... Sur l'auto but et avec son vécu de la division 1, Fabian Delbeeke devait être capable de dégager le cuir en corner au lieu de la remettre au gardien. Son remplacement dans la foulée n'est nullement une sanction : je devais injecter du sang neuf et mettre un joueur au tempérament plus offensif. Benaissi répondait à ce profil.»

À Maasmechelen

Après la rencontre entre Eupen et Maasmechelen, chaque coach faisait les comptes de ses éclopés. Nico Claessen déplorait quatre nouvelles tuiles. Eberlé, sorti avant le repos, était victime d'une contracture. Caramel sortait aussi sur blessure de même que Karagiannis, dans les derniers instants. Plus de possibilités de remplacement pour suppléer l'ancien diable touché à l'épaule. Quant à Geert Doumen il a fait preuve de beaucoup de courage puisqu'il a joué 80 minutes avec un doigt endolori. Dans le vestiaire eupenois, on avait préféré préserver Verbeeren, toujours touché à la cuisse (élongation). Au terme des débats, Jost et Maréchal se plaignaient des adducteurs. Enfin, Frédéric Pierre n'était pas repris dans le quinze en raison de sa contracture au mollet qui l'a à nouveau tenaillé en réserves vendredi soir. Curto, lui, était malade.

À Waregem

«On a tenté de jouer haut, mais notre adversaire jouait juste et nous a causé de gros problèmes sur les flancs durant les 20 premières minutes, reconnaissait Philippe Saint-Jean. Cependant, la défense a été extraordinaire de sûreté aujourd'hui. A la pause, je pestais surtout sur notre entrejeu qui perdait trop de ballons. En seconde période, c'était nettement meilleur et on aurait pu tuer la rencontre à plusieurs reprises." Samedi prochain, place à la Coupe de Belgique, face à Westerlo. Les préventes ont lieu mardi et samedi (10 à 13h) au stade ou toute la semaine au café Le Bristol.

© Les Sports 2003