Comme Genk-Anderlecht s'est également terminé sur un partage (1-1), le classement n'a subi aucune modification: le Club reste leader avec 40 points et peut être sacré dimanche s'il bat l'Antwerp (32 points, 3e) et que Genk (35 points, 2e) ne gagne pas à Anderlecht (32 points, 4e) samedi. Si Frank Vercauteren a reconduit les onze joueurs ayant arraché le partage à Anderlecht, Philippe Clement a fait le buzz en laissant sur le banc Hans Vanaken, qui n'avait raté que quatre matches (trois de suspension et un pour blessure). Le coach brugeois a préféré tabler sur la force physique d'Eder Balanta, à charge de Mats Rits de multiplier les infiltrations. Cela a failli marcher d'emblée: sur une mauvaise passe de Birger Verstraete, Charles De Ketelaere a lancé Rits, qui a contourné Jean Butez, mais son tir dans un angle fermé a échoué (3e).

Après cette étincelle, le jeu a souvent été arrêté soit à cause de fautes mais aussi parce que plusieurs chocs musclés ont fait des dégâts. Il y avait beaucoup d'engagement et peu de football au menu, les deux équipes attendant l'erreur de l'autre. Celle-ci est arrivée sur un corner brugeois manqué par Butez mais Brandon Mechele a vu son tir bloqué par Koji Miyoshi (38e). Pour se faire une petite idée de ces 45 +3 premières minutes, l'Antwerp n'a pas décoché un tir et a eu 0,1 expected goal et le Club Bruges a tiré deux fois au but (1 cadré) et n'a eu aucun expected goal.

La seconde période a débuté par une occasion de but avec Buta, qui a trouvé Dieumerci Mbokani dans les seize mètres mais le Congolais a raté son tir (46e). Le Club Bruges a alors tenté de combiner sans pour autant empêcher la rencontre de tomber dans les mêmes travers: un tir à distance trop axial de De Ketelaere (47e) et un ballon de Ruud Vormer dans le rectangle n'ont généré aucun danger (53e).

Vercauteren a lancé la série des changements en sortant Pieter Gerkens et Miyoshi pour Alexis De Sart et Nana Ampomah (76e). Clement a répliqué en faisant monter Vanaken à la place de Balanta (81e). La présence de Vanaken a eu une légère influence et Butez a dû se salir les gants sur un tir de Vormer (87e). Simon Mignolet a également fait preuve d'attention sur un tir anversois, qui n'était pas vraiment de nature à gâcher son 500e match professionnel.