Nous n'irons pas jusqu'à dire que la lutte pour le titre est relancée mais le football est décidément truffé de ces verdicts totalement inexplicables par la simple logique du classement. C'est donc Charleroi qui est allé s'imposer à Bruges, et, si ceci change beaucoup de choses pour le maintien -le GBA n'est plus qu'à un point des Zèbres-, il ne devrait pas révolutionner la tête du classement.

Bien sûr, le leader, qui pensait féliciter d'une tout autre manière son nouveau président, Michel D'Hooghe, se déplace dimanche prochain au Parc Astrid mais il ne faut pas oublier que c'est après avoir été sévèrement battus à Saint-Trond que les Brugeois, que l'on pouvait imaginer visités par le doute, ont fait payer la facture par leur adversaire suivant, Lokeren.

Mons, en tout cas, n'a pas été loin d'être l'autre club hennuyer du week-end. Il a longtemps mené devant Anderlecht avant de céder progressivement du terrain et de s'incliner de justesse.

Maintenant, en tout cas, commence la vraie période de vérité pour les Mauves, à qui le calendrier offre successivement Bruges, le Lierse, Saint-Trond et Lokeren, sans oublier le match reporté contre le Standard. Les adversaires des Anderlechtois, sans briller davantage, ont également remporté des victoires précieuses mais, dans ces situations, rien ne vaut les passionnants duels en face à face. Nous allons être servis!

© La Libre Belgique 2003