MOUSCRON Alors que certains observateurs avertis ? l'avaient déjà placé sur une voie de garage après une saison en demi- teinte sous les ordres de Long Couteau, Alexandre Teklak a réussi une entrée en matière plus que convaincante vendredi soir face à Anderlecht.

«Je n'ai pas un esprit revanchard, c'est une question d'éducation, assure Alexandre Teklak. Mais c'est sûr que je suis satisfait du match face au champion en titre, d'autant que la saison dernière, j'avais été mis sur le côté par mon ancien entraîneur. Et puis, ces derniers jours, j'ai été personnellement attaqué dans un journal néerlandophone qui estimait que je n'étais bon qu'à ramasser les cônes et porter les ballons après les entraînements. La meilleure réponse que je pouvais donner à ces critiques, c'était de montrer de quoi je suis capable sur le terrain, et c'est ce que je suis parvenu à faire.»

Il faut dire que les attaquants mauves ne se sont pas montrés sous leur meilleur jour lors de cette journée inaugurale, ce qui n'enlève rien à la qualité de la prestation proposée par les Hurlus vendredi soir.

«Mbo et Aruna Dindane ne m'ont pas impressionné, assure le défenseur de l'Excelsior. Soit ils avaient la tête ailleurs, soit ils ont cru qu'ils débarquaient en terrain conquis. Cette analyse ne concerne pas seulement les deux attaquants, mais tout le groupe bruxellois. Certes, ils nous sont supérieurs sur le plan des qualités techniques et au niveau du talent pur, mais nous avons fait la différence en jouant avec notre coeur. Cela faisait longtemps que je n'avais pas senti une telle solidarité sur le terrain et le public ne s'y est pas trompé, il nous a encouragés pendant toute la rencontre.»

»Ne pas crier victoire»

Cette victoire décrochée face au champion en titre devrait servir de référence après une période de préparation durant laquelle les élèves de Saint-Jean avaient alterné le bon et le mauvais.

«N'allons pas trop vite en besogne, tempère l'ancien Carolo. Nous avons répondu aux attentes du coach pour ce premier match de la saison, mais il en reste encore pas mal avant de pouvoir crier victoire. Maintenant, il faut confirmer en réussissant à imposer notre style en déplacement. Et puis, il faudra aussi voir comment nous réagirons lorsque nous serons amenés à faire le jeu. La saison dernière, nous avions rencontré les pires difficultés hors de nos bases et nous allons tout mettre en oeuvre pour solutionner ce problème. Avec notre déplacement à Genk samedi, nous bénéficierons d'un bon test en la matière. D'autant que les Limbourgeois ont, eux aussi, ramené les trois points de leur première sortie de la saison face à l'autre équipe de la capitale, le FC Brussels.»

En tout cas, en affichant une telle cohésion et une envie de vaincre sans faille, comme ce fut le cas vendredi soir, les Hurlus pourraient bien surprendre d'autres formations qui se déplaceraient au Canonnier avec la fleur au bout du fusil.

Vandendriessche, touché au dos lors du dernier corner anderlechtois, ne s'est pas entraîné avec le groupe samedi matin. Il devrait être en mesure de reprendre avec le groupe lundi matin.

La réserve d'Anderlecht a battu celle de Mouscron samedi au stade Roi Baudouin (2-0). Les buts ont été inscrits par Tiote et Guerk. Iachtchouk, Vanden Borre, Lovré, Deman, Hendrikx et Legear ont également participé à la rencontre.

© Les Sports 2004