L'entraîneur de l'AC Milan Carlo Ancelotti a assuré que si son équipe parvenait à se qualifier pour la finale de la Ligue des Champions à l'issue de la demi-finale retour contre Manchester United mercredi à San Siro, le "rêve pouvait devenir réalité. En novembre, après tous les problèmes de l'été, j'avais déclaré que la finale d'Athènes (le 23 mai, ndlr) était une utopie pour Milan. Maintenant, le rêve peut devenir réalité", a déclaré le technicien. "Grâce à la solidarité qui nous unit, nous avons réussi à dépasser les moments difficiles et à arriver jusqu'ici", a-t-il continué.

Impliqué dans le vaste scandale des matches truqués, l'AC Milan a notamment été pénalisé de huit points en début de championnat et obligé de disputer le 3e tour préliminaire pour prendre part à la 1re phase de la C1. Début août, l'Union européenne de football n'avait par ailleurs inscrit le club dans l'épreuve que du bout des lèvres confirmant son admission "faute de base légale suffisante dans ses règlements" lui permettant de s'y opposer, ajoutant de surcroît que "cette admission est loin d'être donnée avec une extrême conviction".

En demi-finale aller à Manchester il y a une semaine, l'AC Milan s'est incliné 3 à 2. L'autre demi-finale qui devait se dérouler mardi soir doit opposer deux autres clubs anglais, Liverpool et Chelsea. "Représenter le football italien, c'est important et nous allons tenter d'y faire honneur. Milan a une âme italienne et je crois qu'il représente très bien notre football. Le fait que Platini ait ensuite défini le match à Old Trafford comme une publicité pour le football me fait très plaisir. Je suis tranquille pour le match retour, parce que l'équipe me rend tranquille. Le fait que nous pouvons prendre un but ne me préoccupe pas. Nous avons 90 minutes à jouer. Nous marquerons plus d'un but comme à l'aller".