LA LOUVIÈRE Albert Cartier, 42 ans, succède à Ariel Jacobs au poste d'entraîneur de La Louvière. Le Français, qui a réalisé la majeure partie de sa très longue carrière de joueur en Lorraine, a trouvé ce week-end un accord avec le duo Gaone-Pauwels. La durée du contrat est d'une seule saison mais l'option portant sur les deux années suivantes laisse à penser que le natif des Vosges aura l'occasion de démontrer ses compétences sans pression inutile. Sa priorité: la formation des jeunes car Filippo Gaone insiste lourdement sur ce point. Il souhaiterait voir chaque année deux éléments issus des équipes d'âge incorporer le noyau professionnel.

Voilà donc les Loups dans de très bonnes mains puisque Albert Cartier a eu la chance de côtoyer des personnalités aussi réputées qu'Arsène Wenger à Nancy et Joël Muller à Metz.

En fait, si les dirigeants louviérois ont suivi la piste belge (Saint-Jean, Ferrera) début mai, ils ont rapidement mis le cap sur l'Hexagone afin de privilégier les qualités de formateur des techniciens français. Deux noms se sont rapidement dégagés, à savoir ceux de Ludovic Batelli et d'Albert Cartier. Si la préférence avait tout d'abord été accordée au responsable du centre de formation d'Amiens, c'est tout simplement parce que ce dernier fut le premier à déposer sa candidature. Albert Cartier, lui, se trouvait aussi dans le collimateur de Toulouse et de Grenoble.

Mais dès que le dossier Batelli s'est avéré trop compliqué, voire onéreux, Pau- wels et Gaone ont immédiatement réactivé la piste Cartier. Avec succès puisque celui qui a notamment permis à Gueugnon d'éliminer le PSG et Bastia de la Coupe de la Ligue, avant de se faire licencier à la surprise générale, prendra finalement ses quartiers au Tivoli. La présentation officielle devrait d'ailleurs avoir lieu dans les prochaines heures.

Gaone tenait

à conserver Tilmant

Un entraîneur principal français qui aura pour adjoint Frédéric Tilmant. Le meilleur buteur louviérois de l'histoire -29 buts parmi l'élite- aura donc disputé le dernier match de sa longue carrière louviéroise à Anderlecht sans en avoir réellement conscience. Filippo Gaone désirait à tout prix conserver au Tivoli celui qui symbolise à merveille l'esprit de la région du Centre. Et plutôt que de voir Tilmant gambader dans un club d'une série inférieure, le président de la Raal a fini par convaincre Frédéric qu'il était temps de songer à une reconversion qui n'a finalement rien d'étonnant. Le duo Cartier-Tilmant -qui a comme dénominateur commun Gueugnon, l'un comme entraîneur, l'autre comme joueur- doit encore se rencontrer mais le Français ne voit aucun inconvénient à oeuvrer avec une personne qui connaît la maison comme sa poche. Si l'on sait que les Loups partiront en stage à Houffalize, qu'ils disputeront des rencontres amicales contre Le Havre et Nancy, il est cependant prématuré pour parler renforts.

© Les Sports 2004