Anderlecht aurait remporté un match comme celui-ci. C’est l’avantage principal que le Sporting possède sur nous " Carl Hoefkens - un des très rares Brugeois à avoir évolué à son niveau - et le manager Luc Devroe ont dégagé la même conclusion du non-match que le Club a disputé à Saint-Trond.

Le manager brugeois a asséné un réquisitoire sans complaisance : "Nous étions au complet, Saint-Trond était privé de quatre titulaires. Mignolet, son gardien, a effectué son premier arrêt sur le coup franc d’Odjidja peu avant le temps complémentaire. Il a livré contre nous sa rencontre la plus aisée de la saison. Le "Club" qui n’a pas joué ce soir était le plus mauvais que j’ai vu depuis la préparation."

Quels griefs peut-on formuler à l’encontre de ce fantomatique Club Bruges ? "Nous n’avons pas développé de jeu, nous n’avons affiché aucun mordant, aucune volonté, nous n’avons pas remporté les duels", stigmatise Luc Devroe.

Adrie Koster prend le relais : "Nous n’avons pas su insuffler du rythme à notre progression, nous avons trop porté le ballon. J’avais espéré que les éléments qui pouvaient faire œuvre de créativité pourraient démontrer leurs talents. Ils ne m’ont strictement rien montré. C’est une grosse déception. Ce fut un mauvais match, sanctionné par un résultat logique."

L’entraîneur du "Club" visait, sans les citer, Perisic et Dirar. Il leur associait sans doute aussi Vargas, qui n’a rien apporté quand il est monté au jeu, et même Odjidja qui n’a jamais greffé son emprise sur la prestation de son équipe. Les Brugeois étaient-ils trop stressés ? Impensable, bien sûr. Comment, dès lors, expliquer leur étonnant manque de conviction apparent ?

Même handicapé, même affecté par les rumeurs impliquant Wilmet et Chimedza qui pouvaient affecter la solidarité du groupe, Saint-Trond fut seul à ne pas accuser de césure entre la phase classique et les playoffs. Il s’est appuyé sur la même organisation, ses joueurs se sont battus avec la même détermination pour la conquête de chaque ballon. Ils ont prêché un exemple dont les Brugeois auraient bien fait de s’inspirer. Ce Club-là n’a aucune chance d’être champion. Pire : s’il renouvelle ce genre de contre-performance, il risque de perdre sa 2e place actuelle.