15e Boffin adresse un long ballon que Van de Putte ne parvient pas à dégager. Caers remet dans le paquet pour Vangeel qui inscrit le but d'ouverture d'un retourné spectaculaire (1-0).

19e Vangeel lance Mbonabucya qui dribble le gardien avant de doubler la mise (2-0).

30e Splendide tir des vingt mètres de Douai, Castro se surpasse pour ôter la balle de sa lucarne.

44e Castro tergiverse balle au pied, Roussel surgit et punit le gardien trudonnaire d'en envoi sous la transversale (2-1).

51e De Ceulaer adresse un centre qui traverse tout le rectangle montois. Boffin, décalé sur la gauche, envoie le ballon en sens inverse pour Mbonabucya qui n'a plus qu'à conclure (3-1).

65e Extérieur du pied gauche de Souza pour Roussel qui contrôle et tire au ras du montant (3-2).

74e Centre de La Placa pour Roussel qui place à nouveau le cuir dans le petit filet de Castro (3-3).

90e +2 Rivenet alerte La Placa qui trouve encore l'énergie pour désarçonner la défense limbourgeoise (3-4).

SAINT-TROND Désigné capitaine pour la première fois de sa carrière «en match officiel car je l'ai également été avec les Espoirs, à Lens, tout récemment», Cédric Roussel a fait honneur à son brassard.

En inscrivant trois buts au Staaienveld, le désormais meilleur buteur de la compétition belge a confirmé son éclatante forme actuelle... qui ne lui vaut cependant pas une convocation en équipe nationale. Roussel a surtout confirmé qu'à Mons, tout tourne plus que jamais autour d'un avant-centre qui a réalisé 22 des 46 buts de son équipe. Une aubaine pour une formation capable de marquer quatre fois au Staaienveld, performance que seule La Gantoise avait réussie jusqu'à présent (mais les Flandriens avaient encaissé six buts!).

Si Roussel a fait basculer le résultat en faveur de l'Albert, il faut bien reconnaître que la première période montoise fut plus que moyenne. Les absences de la colonne vertébrale (Ciobotariu-Suray-Joly) peuvent, certes, expliquer certaines carences mais la manière dont les Trudonnaires bousculèrent la défense hennuyère laissait présager d'une après-midi maussade pour Marc Grosjean.

Deux faits de match influenceront considérablement l'orientation des débats. Le premier, invraisemblable, eut pour protagonistes Roussel et Castro. Le gardien trudonnaire voulut jouer au plus malin avec le Montois qui profita de l'aubaine pour remettre sa formation dans le coup, juste avant la pause.

L'autre moment décisif survint juste avant l'heure de jeu quand l'arbitre annula - logiquement - un but de Mbonabucya, légèrement en position illicite. A partir de cet instant, l'Albert s'installa dans le camp trudonnaire, exploita au mieux la verve de son centre-avant qui, repu, céda le relais au jeune Cordaro et le brassard de capitaine à La Placa. Le Suisse, investi de cette nouvelle responsabilité, trouva les ressources pour réussir un solo à la Boffin dans le temps additionnel...

© Les Sports 2003