Anderlecht s’est fait peur mais il a réussi à éviter le piège trudonnaire hier soir, grâce à beaucoup de caractère et à un Tchite décisif. Dès les premiers instants, la rencontre avait confirmé les craintes des Anderlechtois : les Canaris développaient un jeu peu académique mais très engagé, qui gênait considérablement les Bruxellois. La première mèche de la rencontre fut allumée par l’ancien Anderlechtois Marc Hendrickx, dont la reprise de volée manquait le cadre.

C’est à la 22e que se produisit ce qui aurait pu devenir le tournant du match : Munyaneza partait seul vers le but des champions en titre quand Jelle Van Damme l’accrocha grossièrement et fut très logiquement exclu. Vercauteren sembla très embêté et il prit le choix de la prudence en sortant Lucas Biglia pour Mark De Man. Hélas pour les Anderlechtois, le Louvaniste joua de malchance : sa douleur à la cheville se réveilla et il dut être remplacé 13 minutes seulement après sa montée. L’entraîneur bruxellois lança alors Leiva dans la bataille, accordant sa confiance à une ligne arrière de trois éléments.

Entre-temps, Hendrickx avait complètement manqué un coup-franc très bien placé. Les Mauves ne se créèrent qu’une seule opportunité sérieuse en première période : Goor était bien lancé en profondeur par Boussoufa mais le capitaine du Sporting était dans un angle fermé et ne pouvait conclure.

Heureusement pour les spectateurs du Staaien, le second acte fut nettement plus riche en évènements. Anderlecht crut qu’il avait fait le plus difficile à la 52e : après un joli numéro d’Hassan, Tchite ajustait un très bon centre pour la tête de Goor, qui ouvrait le score.

La rencontre était enfin lancée et la réplique trudonnaire ne se fit pas attendre longtemps : sur un coup de coin, Tchite et Juhasz perdaient leurs duels de la tête et Munyaneza surgissait dans le petit rectangle pour rétablir l’égalité. La réputation de mangeurs de grands des Canaris se justifia encore un peu plus dix minutes plus tard : Sishuba profitait d’une incroyable erreur de Vanden Borre pour débouler sur son flanc gauche et calmement tromper Zitka.

Saint-Trond manqua le coche quelques instants plus tard : une frappe de Van Houdt échoua sur le poteau ! Le Sporting était dans les choux mais eut le mérite de continuer à y croire : il poussait et bénéficia d’une bonne dose de réussite quand un centre de Tchite fut dévié dans son propre but par Wisniowksi.

Le Congolais allait devenir l’homme du match : sa rapidité fit extrêmement mal à l’arrière-garde des Canaris. Mèmè signa un superbe doublé dans les dernières minutes, offrant au Sporting une victoire des plus précieuses. Les supporters bruxellois chambraient à distance ceux du Standard : pour son premier match à enjeu avec les Mauves, l’ancien Rouche a frappé fort !