"C'est incroyable. Nous sommes ici pour jouer la finale, nous sommes ici pour gagner", avance l'entraîneur parisien Thomas Tuchel. "L'équipe a montré de la qualité, de la détermination, un bon mix avec lequel on a mérité de gagner. J'étais très nerveux, je sentais la pression, avant le match c'était pas facile, mais j'ai des joueurs habitués à jouer avec cette pression, qui aiment ces matches décisifs. Mais je suis jamais sûr. Cela fait certes 3-0, mais tout peut arriver. On ne peut jamais être détendu. Mais tout le monde a défendu. Il fallait rester avec nos principes de jeu, utiliser l'accélération d'Angel (Di Maria), de Kylian (Mbappé), de Neymar. Dans cette compétition les joueurs doivent se sentir en confort sur le terrain avec la structure, sans grand changement tactique. On s'adapte à tout adversaire mais pas trop, on veut montrer notre force. Les joueurs doivent montrer la faim de gagner, de travailler ensemble, de souffrir. Il faut profiter de ça. Avec les supporters, on fait ça ensemble, ils devraient être ici. Le foot c'est pour les spectateurs, les fans. On peut vraiment sentir qu'ils sont avec nous. J'espère vraiment qu'ils peuvent sentir aussi que cette équipe est une vraie équipe".

© AFP

En finale le PSG affrontera dimanche le vainqueur de la seconde demi-finale entre Lyon et le Bayern Munich. "Je vais profiter de regarder ce match, ce sera une récompense de regarder ce match demain avec les joueurs et le staff. La finale, évidemment, c'est un grand match, c'est la finale de Ligue des champions, pour ma carrière c'est le plus grand match".


Le président du Paris SG Nasser Al-Khelaïfi a salué une "soirée historique" pour le club parisien. "On est proche de notre rêve", a dit le dirigeant qatari.

"Pour nous, le club, c'est une soirée historique, une soirée magnifique. Les joueurs ont fait un match parfait contre une équipe pas facile du tout. Je suis très fier, de nos joueurs, du staff. On a fait un grand match. On est encore là", a savouré "NAK" au micro de RMC Sport après la victoire en demi-finale contre Leipzig (3-0).

"C'est un rêve, mais le rêve je l'espère ne s'arrêtera pas ici ce soir. On mérite de célébrer cette magnifique soirée (...) mais il ne faut pas s'arrêter, il faut continuer car on mérite ce trophée", a-t-il ajouté, alors que la Ligue des champions a toujours été l'objectif du club depuis son rachat par le Qatar en 2011.