Si Anderlecht ne se qualifie pas pour les playoffs 1, ce sera à cause des "petits" de notre championnat. En effet, les Mauves ont perdu plus de points contre les clubs de la deuxième partie du classement.

Le calcul est simple. Contre les équipes classées entre la 10e et la 18e place, le Sporting a pris 23 points sur 45. Cela fait 51 % des points pris contre 49 % de points perdus.

Contre les équipes classées entre la 1re et la 9e place (le RSCA est 5e), le Sporting a réalisé un 19 sur 33. Cela fait 57 % des points gagnés et 43 % des points perdus. Pour rappel : le Sporting a perdu des points contre les cinq derniers du classement. Contre Eupen (1 sur 6), les Mauves ont touché le fond. Contre Genk, 3e, par contre, ils ont réalisé un 6 sur 6 bien mérité.

La visite de Courtrai - 13e - ne doit donc pas rassurer Vincent Kompany. "Premièrement, il y a peu d’écart entre les clubs du bas du tableau et ceux du haut", explique l’entraîneur d’Anderlecht. "Et secundo, les équipes du bas attendent plus quand elles jouent contre nous. On est obligés de créer le danger nous-mêmes."

Contre le Cercle Bruges, actuellement lanterne rouge, la prestation a été dramatique. Kompany : "Cela a été le seul jour de la semaine où je n’ai pas vu d’intensité de la part de mes joueurs. Cette même équipe en avait mis 5 à l’Union. Le lendemain - en amical contre OHL - et cette semaine, j’ai vu la réaction que je voulais voir. Hélas, ce match à OHL ne rapporte pas de points. Je m’attends à une même réaction contre Courtrai."

Entre-temps, les points perdus dans les "petits matchs" commencent à coûter cher. Une place dans le top 4 n’est pas garantie. Kompany : "Je ne fais pas de grandes déclarations par rapport au top 4. Moi, je vois des progrès. Je fais confiance à mon groupe. On va finir par trouver la faille, même contre des blocs bas."

© IPM Graphics