© BELGA

Football

Championnat belge: déjà la fin des play-offs...

BELGA

Publié le - Mis à jour le

Les clubs de la Ligue Pro de football ont voté vendredi pour un championnat de Belgique 2011-2012 à 18 équipes, et sans play-offs, et non 16 avec play-offs comme c'est le cas actuellement. Le vote s'est clôturé avec 12 voix pour cette réforme du championnat et 4 voix pour le maintien à la formule actuelle.

Les quatre 'grands' clubs (Anderlecht, FC Bruges, Genk et La Gantoise) s'étaient récemment exprimés favorables au statu quo actuel, alors que les onze autres clubs ont été rejoints par le Standard pour un retour au championnat classique.

Ivan De Witte déçu mais pas abattu

Ivan De Witte, le président de la Ligue Pro, s'est dit déçu mais pas abattu suite à la décision prise vendredi par son conseil d'administration de revenir à un championnat classique à 18 et sans play-offs. "J'avais espéré plus d'unité mais je m'incline devant la loi de la démocratie." Le président a également dit ne pas avoir songé à démissionner. "Cela aurait pourtant été la solution la plus facile. Mais si on ne devait pas négocier les droits télé de manière solidaire, ce serait sans moi. Les chaînes préfèrent une offre globale de la Ligue."

De Witte, aussi président du club de La Gantoise, a encore dit qu'il était trop tôt pour envisager les modalités pratiques d'un retour à une D1 à 18. D'autant que la D1 n'a pas toutes les cartes en main puisque la D2 voire la D3 (et donc l'Union Belge) sont également concernées. "Un accord à ce sujet doit être trouvé dans les deux mois pour pouvoir présenter un produit aux chaînes télé," a-t-il conclu.

Herman Van Holsbeeck: "C'est une défaite pour le football"

A partir de la saison prochaine, on jouera à nouveau à 18 clubs au sein de l'élite du football belge. C'est ce qui a été décidé à l'issue d'une réunion et d'un vote de la Ligue Pro vendredi. Les quatre 'grands' clubs (Anderlecht, La Gantoise, le Racing Genk et Club de Bruges) n'ont pas caché leur déception, alors que les autres se montraient satisfaits du résultat du vote (12 clubs ont voté pour, 4 contre). "Nous sommes déçus", a déclaré à l'issue de la réunion le manager d'Anderlecht Herman Van Holsbeeck. "Le vote était clair, c'est avant tout une défaite pour le football en général. L'avenir nous dira si c'est une bonne chose pour le football belge. On va maintenant laisser refroidir tout ça, bien analyser la situation et, la semaine prochaine, définir la stratégie à adopter avec les quatre clubs (La Gantoise, le Club de Bruges et Genk en plus d'Anderlecht, NDLR)", a affirmé Van Holsbeeck.

Du côté des autres clubs, le son de cloche est différent. "Je pense que c'est une sage décision. Pour le public surtout", déclarait le président de Saint-Trond Roland Duchatelet "Un sport aussi populaire que le foot doit avoir des règles simples. On a un jour essayé de m'expliquer les règles du baseball et je n'ai rien compris", a-t-il ajouté.

Pour Pierre-Yves Hendrickx, le secrétaire général de Charleroi), "la décision de ce vendredi était la plus aisée à prendre". Les suivantes (comment ramener la D1 à 18 clubs) seront "beaucoup plus difficiles", sans parler des droits télé.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous