Charleroi a parfaitement négocié son retour en coupe d'Europe après 21 ans en battant le Beitar Jérusalem 5 buts 1, jeudi, au deuxième tour préliminaire aller de l'Europa League. David Pollet (10e et 68e) et Neeskens Kebano (47e et 90e+3) ont réalisé un doublé, Stevance (88e) a inscrit le cinquième but. Le Beitar, qui a terminé la rencontre à neuf, avait provisoirement égalisé par Gabbay (35e).

Après 20 secondes, le match était interrompu en raison d'un lancer de fumigènes de la part des supporters du Beitar. La rencontre reprenait après quelques minutes d'interruption.

Charleroi ne mit que 10 minutes avant d'ouvrir le score. Tainmont effectuait un superbe travail sur le côté gauche et centrait pour Pollet. Pour son retour à Charleroi, l'avant-centre contrôlait du droit et trompait Kleyman d'une frappe croisée (10e). À la 33e, Ndongala centrait de la droite, Pollet se jetait mais arrivait un rien trop tard. Sur l'action suivante, Gabbay voyait Penneteau trop avancé, le lobait de l'intérieur du pied droit et remettait les deux équipes à égalité (1-1, 35e).

Penneteau devait faire étalage de ses réflexes trois minutes plus tard sur un coup-franc de Freda légèrement dévié par Gabbay. Après avoir écopé de quatre avertissements en une demi-heure, le Beitar était réduit à dix juste avant la pause. L'arbitre anglais Probert sanctionnait d'un rouge direct un tacle dangereux de Dasa sur N'Ganga (45e+3).

Dès la reprise, Kebano redonnait l'avantage aux Zèbres, sur un assist de Pollet (2-1, 47e). Ndongala (57e) puis Pollet (59e) manquaient ensuite de précision. Ce ne fut que partie remise pour l'avant-centre, qui, servi par Dewaest, portait le score à 3-1 (68e). Le Beitar terminait la rencontre à neuf: De Lucas était prié de regagner les vestiaires 20 minutes à peine après sa montée au jeu pour un tacle trop appuyé sur Kebano (76e).

Après une occasion manquée de Dewaest (81e), Stevance, monté au jeu à la place de Pollet (80e), profitait d'une erreur de la défense pour faire 4-1. Dans les arrêts de jeu, Kebano fixait le score à 5-1 (90e+3), permettant ainsi aux Zèbres d'envisager avec sérénité le match retour, prévu jeudi 23 juillet à Jérusalem (19h00 belges, 20h00 locales). Le tirage au sort du 3e tour préliminaire se déroulera déjà ce vendredi 17 juillet à Nyon (13h00).


Mazzu: "Ne pas nous croire déjà qualifiés"

"Je suis amplement satisfait", a lâché l'entraîneur carolo, Felice Mazzu après la succès 5-1 du Sporting contre le Beitar Jérusalem au 2e tour préliminaire aller de l'Europa League, jeudi soir à Charleroi. "Personne n'aurait pu imaginer ce résultat. Le score aurait même pu être plus important vu le nombre de nos occasions." "Je ne suis néanmoins pas satisfait à cent pour cent. Cette égalisation m'embête, d'autant qu'on avait analysé ce genre de phase. Sur les cartes rouges, je trouve qu'elles étaient amplement mérité. Je suis content de terminer cette partie sans blessés."

Pour Felice Mazzu, la prudence reste de mise : "Ce serait une grosse erreur de nous croire déjà qualifiés. Le contexte sera différent la semaine prochaine. On aura face à nous un stade hostile de 35 000 spectateurs. Chez nous, peu de joueurs ont l'expérience des Coupes d'Europe. Il va falloir travailler le mental durant toute la semaine."


Sébastien Dewaest: "Un moment inoubliable"

Tous les Zèbres arboraient un large sourire après leur plantureux succès 5-1 face au Beitar Jérusalem au 2e tour préliminaire aller de l'Europa League. "Marquer cinq buts à l'aller, c'est extraordinaire", a confié le défenseur Sébastien Dewaest. "Mis à part le but de l'égalisation, l'adversaire n'a pas eu l'occasion. Nous avions bien géré derrière. C'est un moment inoubliable pour nous tous !"

Pour le double buteur de la soirée, David Pollet, le Sporting ne pouvait rêver d'un meilleur départ: "C'est le résultat parfait. On va longtemps retenir cette victoire. Je suis content de mes deux buts pour moi et aussi pour le collectif. J'ouvre la marque et je fais aussi le break à 3-1, deux moments toujours importants."

La qualification pour le prochain tour semble en bonne voie. Il faudra, pour cela, bien gérer le match retour jeudi prochain dans l'enfer israélien. "Tout ce qui s'est produit ici, peut se reproduire là-bas dans l'autre sens. Il faut se méfier", avertit Sébastien Dewaest. Le défenseur carolo gardera néanmoins un oeil sur le tirage au sort du 3e tour préliminaire ce vendredi à Nyon pour connaître son éventuel adversaire au prochain tour: "Je serai attentif. Ca sera bien d'accrocher un gros. Je sais qu'il y a Dortmund dans le tas. Pourquoi pas ?"