Dans un duel de géants, Chelsea a fini par terrasser à domicile le FC Barcelone (4-2) au terme d'un match de toute beauté, mardi lors de 8es de finale retour de la Ligue des champions qui ont également vu le Milan AC confirmer son succès de l'aller sur Manchester United (1-0). Partie prenante de cette soirée de folie, Lyon s'est offert chez lui une balade européenne historique en écrasant le Werder Brême (7-2), deux semaines après un succès déjà large en Allemagne (3-0).

Stamford Bridge, le stade londonien des Blues de Chelsea, a vécu mardi une soirée de légende. Battus 2-1 en Catalogne et revanchards, les Anglais ont mis le feu au match en inscrivant trois buts en onze minutes, par Gudjohnsen (8e), Lampard (17e) et Duff (19e).

«Match plein d'émotions»

Mais, bien que groggy, le Barça n'est pas l'une des meilleures équipes d'Europe pour rien. Meneur d'un Barcelone triomphant en Liga, Ronaldinho a réduit le score sur penalty (27e), puis ramené la qualification dans le camp espagnol d'un pointu, à l'arrêt, génial (38e). Mais, au terme d'une seconde période presque aussi spectaculaire, le dernier mot est revenu au leader du championnat d'Angleterre, grâce à une reprise de la tête du capitaine Terry (76e), une réalisation contestée par les Catalans pour une faute sur le gardien Valdès. «Ca a été un match magnifique, incroyable émotionnellement, exprima un José Mourinho, coach de Chelsea, radieux après la rencontre. Mais la réalité c'est le nombre de buts marqués. Nous avons marqué cinq buts, eux trois ( quatre NdlR). La différence montre que, sur 120 minutes, nous sommes la meilleure équipe. Le plus important c'est d'être en quarts de finale, ce n'est pas de battre Barcelone. Il nous reste le Championnat et la Ligue des Champions. Elle est extrêmement importante. C'était un match plein d'émotions jusqu'à la dernière seconde. La sensation est encore plus forte. Je veux gagner, je suis payé pour cela. Je suis heureux d'être dans ce que la presse appelle la meilleure équipe du moment.»

A San Siro, le Milan AC, déjà vainqueur à Manchester (1-0), en est resté à une prestation dans le plus pur style italien, avec un nouveau succès 1-0 (but de Crespo à la 60e). Cette performance solide permet au Milan de rejoindre les quarts de finale au terme d'un choc éclipsé par Chelsea-FC Barcelone.

A Lyon, l'affiche était moins prestigieuse et le suspense bien moins présent après le large succès lyonnais à l'aller à Brême (3-0). Mais le triple champion de France en titre a tenu à participer à la fête et a marqué le coup en l'emportant 7 à 2, un résultat obtenu sur un triplé de Wiltord (8e, 55e, 64e), un doublé d'Essien (17e, 30e) et des buts de Malouda (60e), puis Berthod sur penalty (80e).

© Les Sports 2005