Cinq. Ils sont cinq clubs de première division à être passés par la trappe de ces seizièmes de finale de la Coupe Belgique. Malgré la bonté de l’Union belge, qui, depuis quelques années, aide les clubs les plus huppés en les protégeant lors de leur entrée dans la compétition, les surprises, et c’est heureux, sont toujours de mise. Mis à part Anderlecht, le Standard et Zulte-Waregem, les autres formations de l’élite ne se sont pas promenées ce week-end.

La plus grande déception a certainement eu le Mambourg comme théâtre. Le Sporting Charleroi, chez lui, ne pouvait pas trépasser face à une modeste formation hammoise, d’autant que certains de ses dirigeants avaient clamé haut et fort en début de saison qu’il fallait décrocher un trophée. Reste désormais aux Zèbres à être… champions de Belgique.

Le Brussels, éliminé à Courtrai, ne doit s’en prendre qu’à ses joueurs, et surtout à Kargbo, de quitter prématurément l’épreuve. Le Cercle Bruges est, lui, tombé face à l’équipe en forme du moment : Dender, autoritaire leader de la… D2. Bel exploit aussi pour l’Antwerp, qui a humilié un Lokeren décidément peu en verve depuis le début de la saison. Si Beveren a accompagné quatre équipes de D1 au purgatoire de la Coupe, il a une bonne excuse, lui : il était le seul cercle de l’élite à devoir se frotter à un autre formation de D1. Le Lierse en a profité pour remporter sa première victoire de la saison.

Les seize heureux vainqueurs du week-end, qu’accompagneront le Germinal Beer- schot ou le YR FC Malinois qui s’affrontent mercredi soir derrière les anciennes Casernes, se retrouveront jeudi dans l’urne du tirage au sort des huitièmes de finale. Sans plus de statut privilégié, cette fois. Ce qui garantit des chocs dont l’épreuve a besoin, vu la faible assistance de certains matches…