On le répète depuis des semaines : le Standard n’a plus le droit à l’erreur s’il veut terminer dans le “Top 6” au terme de la phase classique. Vu la situation et le programme de leurs concurrents directs, les Liégeois doivent gagner chaque semaine, même lorsqu’il s’agit d’un déplacement au Club Bruges. “Un partage ne serait pas un mauvais résultat, même au vu du classement”, nuance Dominique D’Onofrio. “Bruges reste une des meilleures équipes de Belgique, peut-être la meilleure sur le plan du jeu. L’important est de ne pas perdre. Mais nous irons là-bas pour gagner.”

Le Standard doit s’attendre à un vrai choc. Les Blauw en Zwart sont en forme et auront à coeur de mettre un terme à une série des cinq défaites consécutives contre les Liégeois. “Le déplacement à Bruges nous a bien réussi ces deux dernières saisons et la victoire contre le Club constitue notre meilleur match cette saison. On doit être conscients qu’on peut encore les battre. Nos atouts offensifs sont grands.”

Reste qu’il faudra effectuer des réglages en défense pour ne plus offrir de buts. “Il faudra être plus concentré, plus rigoureux. Certains n’ont pas immédiatement canalisé leur émotion jeudi. Mais le plus important est aussi de récupérer après la débauche d’énergie consentie pour battre Salzbourg dans les circonstances que l’on sait. Heureusement, c’est plus facile de s’en remettre quand tu gagnes… Ce match peut nous servir de déclic.”

Pour sa part, Koen Daerden évoluait encore au Club Bruges, il y a deux mois, avant d’arriver au Standard lors du mercato hivernal. “C’est particulier de rejouer contre ton ancien club, surtout au cours d’une même saison”, explique le Limbourgeois. “Je connais tous les joueurs. Bruges joue quasi toutes les semaines avec la même équipe. Leurs automatismes sont rodés. C’est un peu ce qui manque au Standard mais c’est normal vu les retours de blessure et les nouveaux arrivés.”

Pour Koen Daerden, qui est en balance avec Milan Jovanovic sur le flanc gauche, ce match est une nouvelle finale. “Il en reste trois. Il faut prendre le maximum de points mais je ne pense pas qu’on devra oublier les playoffs en cas de défaite. Ce ne sera pas facile : Bruges est en forme et peut s’appuyer sur un Kouemaha en pleine confiance. Mais toutes les équipes ont des faiblesses. Je les garde pour moi et mes coéquipiers…” (sourire)

Le Camerounais a pris la place de Wesley Sonck, l’ami de Koen : “Wesley a mauvaise réputation. On dit qu’il est ingérable quand il ne joue pas. Mais c’est lui qui a dit à l’entraîneur de ne plus changer tout le temps d’attaquants, quitte à ce que cela se retourne contre lui, pour créer des automatismes.”

Bruges-Standard (16h) :

Anderlecht-Malines (18h) :

© La Libre Belgique 2010