De longues heures après les trois coups de sifflet de M. Wuyts, les supporters eupenois n'en revenaient toujours pas. Un parfum d' Oberbayern planait dans les différentes salles où l 'Eupener Bier coulait à flot. Il faut bien avouer que cela faisait bien longtemps que ces fidèles n'avaient plus assisté à pareille prestation de leurs couleurs. Au grand soulagement de Claudy Chauveheid, toutes les incertitudes étaient levées au coup d'envoi avec Marco Chauveheid rétabli in extremis. Une surprise cependant avec la toute première titularisation de l'Allemand Dirk Memmersheim au but en lieu et place du monument Couturier. Avec ses trois attaquants, le coach eupenois faisait preuve de beaucoup d'audace et il en fut pleinement récompensé. «Nous jouons toujours avec trois attaquants alors pourquoi changer?»

Dès la 10e, un coup franc de Chauveheid heurtait le montant de Bourdon. Eupen poursuivait sur un rythme soutenu et six minutes plus tard, Ernst plaçait une frappe lourde à nouveau repoussée par le poteau. Keller suivait pour ouvrir la marque.

Le football d'Eupen demeure plaisant et offensif et c'est de manière incompréhensible, sur contre-attaque, que les Campinois égalisèrent par Deelen. Totalement contre le cours du jeu, Paas donnait dans la foulée l'avance à ses couleurs.

«Les garçons n'ont heureusement pas accusé le coup après ce retournement de situation», soupirait après coup Claudy Chauveheid.

À la 43e, un superbe mouvement Andersen-Vinamont fut conclu avec beaucoup de sang-froid par ce dernier avant que Marc Chauveheid, le roi du terrain, ne mette à profit une longue balle de Verbeeren pour tromper d'un geste technique impressionnant d'aisance un Bourdon médusé. Après la pause, Westerlo restait amorphe et les Eupenois sentaient progressivement l'exploit à leur portée. La sortie de Chauveheid atténuait un peu l'emprise offensive des locaux. L'ancien buteur de Bundesliga Bachirou Salou tardait à trouver ses marques, même si, à sept minutes du terme, il gagnait un duel pour isoler Ernst qui qualifiait définitivement son équipe pour les huitièmes de finale.

EUPEN: Memmersheim; Bongard, Rentmeister, Rouffignon, Verbeeren; Jost (25e Vinamont), Ernst, Maréchal; Andersen (81e Gdowski), Keller, Chauveheid (57e Salou).

WESTERLO: Bourdon; Ba, Verheyen (46e Elejiko), Haraldsen (81e Keenan), Deelen; Wagemakers, Mennes, Ntuka, Brosque; Modubi (46e Utaka), Paas.

ARBITRE: M. Wuyts.

AVERTISSEMENTS: Rouffignon, Vinamont, Elejiko.

LES BUTS: 16e Keller (1-0), 30e Deelen (1-1), 37e Paas (1-2), 43e Vinamont (2-2), 44e Chauveheid (3-2), 83e Ernst (4-2).

© Les Sports 2004