Roberto Martinez: "Cette génération mérite un titre et nous irons au Qatar pour ça"

Roberto Martinez a évoqué la Belgique ainsi que son avenir lors d'un entretien avec la presse espagnole.

KUWAIT CITY, KUWAIT - NOVEMBER 16 :  Martinez Roberto head coach of Belgian Team during a press conference before the preparation World Cup international match between Belgium and Egypt at the Jaber Al-Ahmad Stadium on November 16, 2022 in Kuwait City, Kuwait, 16/11/2022 ( Photo by Peter De Voecht / Photo News
KUWAIT CITY, KUWAIT - NOVEMBER 16 : Martinez Roberto head coach of Belgian Team during a press conference before the preparation World Cup international match between Belgium and Egypt at the Jaber Al-Ahmad Stadium on November 16, 2022 in Kuwait City, Kuwait, 16/11/2022 ( Photo by Peter De Voecht / Photo News ©PDV

Le sélectionneur national de la Belgique s'est confié auprès du quotidien sportif AS.

Il a évoqué plusieurs sujets qui concernent notamment les Diables mais également son propre avenir.

Tout d'abord, au moment d'évoquer les favoris du tournoi, le Catalan hésitait à citer les Diables parmi les favoris. "Quand on va à la Coupe du monde, il y a huit équipes qui peuvent la gagner : les quatre demi-finalistes européens en 2018, plus l'Espagne, plus l'Allemagne, et plus les deux Sud-Américains : l'Argentine et le Brésil", confie-t-il.

Roberto Martinez s'attend à voir une Coupe du Monde d'un très bon cru. Il explique cela par la forme physique des joueurs. "C'est le moment optimal, sans fatigue et avec une capacité physique très forte. Nous allons voir peut-être la meilleure Coupe du monde de l'histoire".

Inévitablement, Eden Hazard était au centre des discussions. Il a évoqué sa situation au Real Madrid. "Eden souffrait avant et n'était pas libre. Il avait une plaque qui lui causait des désagréments. Maintenant, il peut changer de rythme et jouer aussi bien qu'à gauche comme il peut rentrer dans l'axe et venir jouer des un-contre-un, ce qui est sa grande qualité".

Mais surtout, Martinez estime qu'Eden Hazard aura un rôle important au sein du vestiaire. "Le manque de minutes est toujours un problème. Nous apprécions également la qualité et l'expérience d'Eden. Son rôle, ce qu'il apporte au vestiaire".

LIRE AUSSI - Menace d’arrêt, micro en panne et selfie : la folle conférence de presse des Diables au Koweit

Le sélectionneur belge a ensuite évoqué le cas de Thibaut Courtois. Il ne tarit pas d'éloges au sujet du portier belge: Thibaut a encore fait mieux qu'en 2018. C'est le premier gardien de but dont je me souvienne qui a joué un rôle aussi important dans la victoire en Ligue des champions. Dans le football, nous sommes différents lorsqu'il s'agit d'évaluer les joueurs de champ par rapport aux gardiens de but, mais pour moi, Thibaut méritait le Ballon d'Or. Cela ne s'était pas produit depuis les années 1970, mais les performances et le niveau de Courtois en Ligue des champions en ont fait un joueur unique".

Le cas de Romelu Lukaku a également été évoqué. L'attaquant de Chelsea a peu joué à cause d'une blessure musculaire. "C'est un joueur puissant qui pousse ses capacités physiques à la limite. C'est la première blessure qu'il a. Cela a été une période difficile pour lui. Lorsque vous ne savez pas comment votre corps va réagir, tout est difficile. Nous avons bien travaillé avec le staff médical de l'Inter. Notre souci est de savoir s'il sera à 100% ou non".

Avant de conclure en évoquant son avenir et les ambitions belges à Doha. "Cette génération mérite un titre et nous irons au Qatar pour cela. Je veux vivre la Coupe du monde comme s'il n'y avait pas de lendemain. Ensuite, nous verrons. C'est une conversation avec la fédération belge. Je suis arrivé là-bas pour passer deux ans et j'y suis depuis six ans. Je ne m'attendais pas à ce que nous puissions grandir autant main dans la main et je pense que cela mérite une bonne conversation pour savoir ce qui est le mieux."