Coupe du monde 2022: ruée sur la première gorgée de bière dans la fan zone officielle

Une nuée de maillots de l'Argentine, de la Tunisie ou encore du Mexique s'élancent comme au départ d'une course: pour les quelque milliers de personnes qui font la queue depuis une heure, le moment est venu d'acheter la première bière "officielle" du Mondial-2022.

A la veille du match d'ouverture entre le Qatar et l'Équateur, la fan zone de la Fifa a ouvert ses portes samedi peu après 16h00 locales. Trois heures plus tard, les stands Budweiser ouvraient à leur tour dans le parc Al Bidda de Doha.

Au lendemain de la décision par les organisateurs de ne plus vendre de bières autour des stades mais uniquement dans les fan zones, le moment était attendu par de nombreux supporters mais aussi un grand nombre de médias venus immortaliser cette première gorgée.

Croisé un peu plus tôt, Greg Krawiec, 31 ans, Américain supporter de la Pologne, avait promis à l'AFP qu'il serait parmi les premiers devant les tentes rouges du brasseur américain. Ce fut le cas.

"C'est un petit-crève coeur car j'aime boire une bière quand je regarde du sport mais ça ne va pas enlever d'intérêt au tournoi", ajoutait-il sous sa perruque rouge et blanche.

"On veut que la Coupe du monde soit festive et la bière aide à s'amuser, mais il faut s'adapter", abonde Alan Sanchez, 30 ans, sous son sombrero mexicain.

Juan Alvarez, lui, porte en équilibre douze bières achetées 50 riyals qataris (13 euros) l'unité ; un prix similaire à ceux pratiqués dans les hôtels internationaux et plus élevé qu'évoqué initialement par les organisateurs.

"Quatre bières plutôt qu'une"

"Je vais en boire au moins trois", annonce le Mexicain de 37 ans, un oeil sur le spectacle pyrotechnique tiré un peu plus loin. "Les feux d'artifice et les lasers, c'est super, mais pas de Coupe du monde sans bière !"

Comme la plupart des fans de foot venus de l'étranger, l'Américaine Katherine Castellanos, 30 ans, accepte les restrictions imposées par les autorités du Qatar, émirat musulman conservateur.

La supportrice de l'Équateur remarque tout de même un effet pervers: "quand tu arrives devant les stands, tu achètes quatre bières plutôt qu'une".

Et la voilà partie rejoindre la foule de 40.000 personnes, résidents du Qatar venus pour beaucoup en famille et visiteurs majoritairement latino-américains.

Au programme du reste de la soirée, l'inauguration officielle de la fan zone par le président de la Fifa Gianni Infantino, transformé en chauffeur de salle, puis un concert du chanteur de reggaeton Maluma.

Avec les DJ Diplo et Calvin Harris, le groupe Clean Bandit, le chanteur Sean Paul ou encore le rappeur Gims, qui interprète l'un des hymnes du Mondial, le Colombien est l'un des têtes d'affiche qui se produiront, en parallèle des matches, sur la scène du Fifa Fan Festival.

Plusieurs fan zones privées, dont certaines vendront de l'alcool sans restriction, ouvrent également à travers Doha. Les organisateurs de la Coupe du monde promettent "90 événements spéciaux" jusqu'à la finale le 18 décembre.