Mondial au Qatar: les Bleus éliminés dès les phases de poule? Pourquoi la malédiction du champion du monde pourrait frapper la France

Si l'on suit la logique des trois dernières Coupes du Monde, le parcours des Français pourrait s'arrêter dès les phases de poule.

E.L
France's forward Kylian Mbappe (R) and his teammates takes part in a training session at the Al Janoub stadium in Al-Wakrah / Al Sadd SC Training site in Doha, on November 21, 2022, on the eve of the Qatar 2022 World Cup football match between France and Australia. (Photo by FRANCK FIFE / AFP)
Le Français Kylian Mbappe lors d'une séance d'entraînement au Qatar, le 21 novembre 2022.

Italie, Allemagne, Espagne... Au fil des compétitions, nombreuses sont les grandes équipes à s'être plantées en phases de poule du Mondial. Une "malédiction" semble ainsi toucher les Champions du Monde lors de l'édition qui suit leur sacre.

En 2010, alors qu'elle a soulevé la coupe quatre ans plus tôt, l'Italie vit un véritable calvaire en Afrique du Sud. Pourtant grande favorite de son groupe, composé du Paraguay, de la Slovaquie et de la Nouvelle-Zélande, la Squadra se loupe totalement. Après deux matchs nuls, l'Italie s'incline face aux Slovaques et finit bonne dernière de sa poule. Un retour à la maison bredouille, après à peine deux semaines de compétition.

Lors du Mondial 2014 au Brésil, c'est l'Espagne qui fait les frais de son statut de favori. Couronnés à l'Euro 2008, au Mondial 2010 et à nouveau à l'Euro 2012, les Espagnols sont clairement sur le toit du monde. Mais en terres brésiliennes, c'est la bérézina. Humiliés 5-1 d'entrée jeu face aux Pays-Bas, les hommes de Vicente del Bosque s'inclinent également contre le Chili (2-0) avant tout de même d'engranger la victoire face à l'Australie (3-0). Trois petits points qui ne suffiront pas aux Espagnols, qui quittent le Mondial 2014 abasourdis.

En 2018, après avoir survolé le Mondial au Brésil (on se souvient de la claque 7-1 infligée au pays hôte), les Allemands seront eux aussi stoppés net dès les phases de poule en Russie. Après une défaite face au Mexique (1-0) pour son entrée en matière, la Mannschaft se ressaisit face à la Suède (2-1), mais se fait surprendre par la Corée du Sud (2-0), qui la renvoie directement à Berlin. Le voyage au pays de Poutine fut de courte durée.

Si l'on en suit la logique, la France, sacrée en 2018, pourrait donc avoir du mal à se hisser en huitième de finale lors de ce Mondial au Qatar. Pour rappel, les Bleus avaient déjà du faire leurs valises dès les phases de poule en 2002, alors qu'ils avaient arraché leur première étoile lors de la fameuse Coupe du Monde de 1998. Avec les forfaits de Pogba, Kimpembe, Ngolo Kanté mais surtout de Benzema, les Français arrivent en tout cas sérieusement déforcés en terres qataries. Mais Didier Deschamps peut compter sur un collectif expérimenté et sur un banc solide pour pallier à ces absences.