Sans briller, les Diables rouges s’imposent face au Canada (1-0)

Un but de Michy Batshuayi en fin de première mi-temps a permis aux Diables de prendre la tête du groupe F.

 LIVE FEED - Action pictures from a soccer game between Belgium's national team the Red Devils and Canada, in Group F of the FIFA 2022 World Cup in Al Rayyan, State of Qatar on Wednesday 23 November 2022.
BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR
Les Diables rouges sont seuls en tête du groupe F après leur victoire face au Canada. ©BELGA

Dès la première minute de jeu, Batshuayi alertait Borjan avec une frappe légèrement déviée, suite à une récupération haute.

À la 6e minute, Dendoncker intervenait promptement devant Jonathan David pour empêcher l’attaquant de Lille de tenter sa chance de près. Sur le corner suivant, la défense belge était trop passive, laissant Buchanan prendre sa chance… mais sa frappe était déviée par le bras de Carrasco. Le VAR intervenait pour accorder un penalty au Canada.

Alphonso Davies prenait ses responsabilités mais Thibaut Courtois se détendait parfaitement pour arrêter le premier des neuf penaltys qu’il a eu à négocier avec les Diables.

Les Diables entamaient alors un festival de gestes ratés. De Bruyne oubliait complètement Tielemans en contre-attaque (19e minute), avant que ce même Tielemans ne tombe à la renverse sur un dribble de Davies. Heureusement, l’action aboutissait à une tête non cadrée de Jonathan David (30e).

Les notes des Diables après la victoire contre le Canada

Heureusement pour les Diables, les Canadiens étaient brouillons dans le dernier geste et le VAR leur refusait un nouveau penalty lorsque Witsel bousculait Laryea (39e), sur un contact il est vrai léger.

Alors que De Bruyne était absent et qu’Hazard manquait de vitesse, la solution venait des pieds de Toby Alderweireld. Une première fois lorsque le joueur de l’Antwerp trouvait Hazard en profondeur, mais Batshuayi oubliait de terminer l’action dans la foulée. L’ex-attaquant du Standard faisait mieux à la 44e minute, lorsqu’une nouvelle ouverture d’Alderweireld le mettait sur orbite. Cette fois, sa frappe croisée était parfaite (1-0, 44e).

Le Canada réagissait par l’intermédiaire de Buchanan, dont la reprise en extension à l’entrée du petit rectangle n’était heureusement pas cadrée après un marquage laxiste d’Eden Hazard. Les Diables s’en sortaient miraculeusement avec cet avantage d’un but à la mi-temps.

Roberto Martinez faisait entrer Onana et Meunier à la place de Tielemans et Carrasco, dès la mi-temps. Clairement monté avec l’objectif de mettre de l’impact, Onana commettait plusieurs fautes et écopait d’une carte jaune dès la 56e. Mais son impact physique faisait du bien aux Diables, qui équilibraient les échanges.

À l’heure de jeu, Trossard remplaçait Eden Hazard. Cinq minutes plus tard, Batshuayi oubliait de tirer au bout d’une contre-attaque menée par De Bruyne, laissant passer une rare opportunité de faire le break.

L’intensité baissait d’un cran et les Diables n’étaient plus mis en difficulté qu’à de très rares occasions. Il y eut d’abord une tête de Larin sans danger pour Courtois. Puis une frappe hors cadre du Brugeois.

Roberto Martinez lançait Loïs Openda à la place de Batshuayi en fin de match, pour tenter de faire le break en contre-attaque. Mais c’est bien De Bruyne qui ratait la meilleure occasion belge de cette fin de partie avec une frappe dévissée.

Le score n’évoluait plus, la Belgique contrôlant la fin de partie à l’expérience face à des Canadiens épuisés. Mais les hommes de Roberto Martinez s’en sortent à merveille avec ces trois points qui les propulsent seuls en tête du groupe F.

Une première pour Courtois, une série qui se poursuit malgré 21 tirs adverses : ce qu’il faut retenir de Belgique – Canada

Revivez Belgique-Canada :