Coupe du monde 2022 : la Belgique mise à l’amende par la FIFA ?

Plusieurs joueurs ont évité la zone mixte, alors qu’ils sont obligés, par la FIFA, d’y passer. La fédération belge s’expose à une amende.

Frédéric Bleus, envoyé spécial au Qatar
Belgium's Axel Witsel, Belgium's Toby Alderweireld and Belgium's Kevin De Bruyne react after they lost 1-0 a soccer game between Belgium's national team the Red Devils and Morocco, in Group F of the FIFA 2022 World Cup in Al Thumama Stadium, Doha, State of Qatar on Sunday 27 November 2022.
BELGA PHOTO BRUNO FAHY
Witsel et De Bruyne sont passés en zone mixte, au contraire d'Alderweireld et de la plupart des autres Diables rouges.

Et en plus ils ne répondent pas aux questions des journalistes… On exagère, évidemment. Les Diables rouges ont bien pris leurs responsabilités, après la rencontre, pour répondre aux questions de la presse audiovisuelle et écrite. Courtois, Mertens, Onana, Vertonghen et les frères Hazard se sont ainsi présentés devant les micros de la RTBF et de la VRT, les détenteurs des droits.

Plus tard, dans la zone mixte où sont prévues les interviews avec la presse écrite, la radio et les télévisions n’ayant pas les droits de retransmettre les matchs, Onana, Castagne et Courtois se sont arrêté. Witsel et De Bruyne sont également passés, sans répondre à aucune question, mais puisque la FIFA impose la présence de trois joueurs au moins en zone mixte, ils n’étaient pas tenus par des obligations médiatiques.

En revanche, chaque joueur doit passer par la zone mixte, qu’il parle ou non à la presse. Et aucun autre Diable rouge que les cinq cités n’a traversé la zone. Manifestement, ils avaient trouvé une porte de sortie pour rejoindre leur car et rentrer à l’hôtel. Une représentante de la FIFA rédigera un rapport, et la fédération belge pourrait être mise à l’amende, pour ponctuer une mauvaise journée, définitivement.