Le Cameroun et la Serbie se séparent sur un spectaculaire 3-3 (VIDEOS)

Un match (tout sauf) nul qui n'arrange personne...

Serbia's Aleksandar Mitrovic, right, and Cameroon's goalkeeper Devis Epassy fight for the ball during the World Cup group G soccer match between Cameroon and Serbia, at the Al Janoub Stadium in Al Wakrah, Qatar, Monday, Nov. 28, 2022. (AP Photo/Manu Fernandez)
Mitrovic a inscrit le troisième but serbe mais a globalement manqué de réussite. ©Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

Privé de son gardien Onana pour des raisons disciplinaires, le Cameroun a rapidement montré de bonnes intentions dans cette rencontre. Mais c'est Mitrovic qui passait tout proche de l'ouverture du score avec une frappe sur le poteau, quelques minutes après être longuement resté au sol. Les hommes de Rigobert Song ouvraient ensuite le score via Castelletto, esseulé au deuxième poteau sur corner, à la demi-heure (1-0).

Un scénario dingue, un Aboubakar indomptable, deux records et le coup de tonnerre Onana : ce qu’il faut retenir de Cameroun-Serbie

Les Serbes répondaient de la même manière: sur phase arrêtée. Le métronome Tadic déposait un caviar sur le front de Pavlovic qui réussissait sa reprise de la tête et transformait le premier tir cadré serbe du tournoi en but (1-1, 46e).

Il ne fallait que deux minutes supplémentaires pour voir arriver le deuxième tir cadré serbe arriver, avec le même résultat: la frappe de Milinkovic-Savic trompait un Epassy (le remplaçant d'Onana) pas exempt de tout reproche.

La reprise était dominée par la Serbie, avec la récompense à la 53e minute lorsque l'ex-Anderlechtois Mitrovic était à la conclusion d'un superbe mouvement collectif pour réaliser le break (1-3).

Un but qui n'a pas assomé les Lions Indomptables. Et un homme symbolise ce retour inattendu: Vincent Aboubakar. Monté au jeu, l'attaquant a d'abord trompé le portier adverse d'un subtil piqué, en partant à la limite du hors-jeu (63e, 2-3).

Il s'est ensuite transformé en passeur. Une nouvelle parfois parti dans la profondeur, il a cette fois servi Choupo-Moting sur un plateau d'argent pour l'égalisation, trois minutes plus tard.

La Serbie reprenait alors le contrôle, avec notamment une frappe de Mitrovic qui passait de peu à côté (87e). Mais le score n'évoluait plus.

La feuille de match:

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...