"Avec Kompany comme capitaine des Diables rouges, ces déclarations ne se seraient jamais produites"

Vital Borkelmans estime qu'aucune tension entre les Diables rouges n'aurait éclaté au grand jour si Vincent Kompany était encore dans l'équipe.

Brian Pierard
Vincent Kompany of Belgium celebrates the victory after a FIFA 2014 World Cup Group H match between Belgium and Algeria at the Estadio Mineirao stadium in Belo Horizonte, Brazil. ***BELO HORIZONTE, BRAZIL - 17/06/2014 Photo by Philippe Crochet / Photonews***
Vincent Kompany of Belgium celebrates the victory after a FIFA 2014 World Cup Group H match between Belgium and Algeria at the Estadio Mineirao stadium in Belo Horizonte, Brazil. ***BELO HORIZONTE, BRAZIL - 17/06/2014 Photo by Philippe Crochet / Photonews*** ©Photo News

"Un être vous manque, et tout est dépeuplé". Cette maxime pourrait bien parfaitement définir la situation que vivent les Diables rouges. C'est du moins ce que pense Vital Borkelmans, ancien adjoint de Marc Wilmots lorsqu'il était sélectionneur national.

Vital Borkelmans évoquait les nombreuses critiques faites par les Diables rouges. Entre De Bruyne qui estime que l'équipe est trop vieille pour être championne du monde, Eden Hazard qui avance que les défenseurs sont trop lents et Vertonghen qui répond en avançant que les attaquants ne créent pas assez d'occasions, cela fait beaucoup.

D'autant plus que les Diables ne nous ont jamais habitué à cela. Pour Vital Borkelmans, interrogé par Sporza, c'est dès le match amical en préparation que les tensions sont nées: "Le mécontentement s'est glissé dans le groupe face à l'Egypte. Les joueurs ont cherché a avoir du rythme et ils ne l'ont pas trouvé. Ensuite, il y a malheureusement des déclarations dans les médias qui font douter certains joueurs."

Tensions chez les Diables rouges: nouveau changement de programme, Hazard s'exprimera mais pas Vertonghen qui sera remplacé

"Avec Vincent Kompany comme capitaine, ces déclarations ne se seraient jamais produites", assure Borkelmans. "Kompany est le type de capitaine qui aurait pu garder toutes ces frustrations en interne. Si des joueurs faisaient de telles déclarations, Kompany aurait certainement répondu de manière appropriée. Nous (ndlr: en faisant allusion à lui et Marc Wilmots) aurions également fait remarquer aux joueurs en question que ces déclarations n'étaient pas tolérables."

D'après Vital Borkelmans, Kevin De Bruyne pourrait faire un bon capitaine. "Il peut être un leader. Il ose dire quelque chose et, en tant que milieu de terrain, il doit aussi être fort verbalement car il est en contact avec la défense et l'attaque. Kevin a toujours été un exemple. Il nous a lancés à la Coupe du monde au Brésil et veut toujours jouer à un haut niveau. Il serait un capitaine approprié".