"Cela me fait mal, j'ai honte": un chroniqueur d'origine marocaine choqué par les émeutes à Bruxelles

Les émeutes qui ont eu lieu à Bruxelles ce dimanche après la victoire du Maroc contre la Belgique ont été commentées à la télévision française.

Illustration picture shows incidents during the celebrations of Moroccan supporters and police forces present in the center of Brussels, during a soccer game between Belgium's national team the Red Devils and Morocco, in Group F of the FIFA 2022 World Cup, on Sunday 27 November 2022. BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK
Les émeutes qui ont eu lieu ce dimanche à Bruxelles ont accouché d'un bien triste spectacle.

Sur le plateau de Touche pas à mon poste, les émeutes qui ont eu lieu après Belgique-Maroc ce dimanche à Bruxelles ont fortement touché Raymond Aabou, une chroniqueur d'origine marocaine habitué de l'émission.

Si certains intervenants estimaient qu'il ne fallait pas associer uniquement les Marocains à ces émeutes, Raymond Aabou était plus ferme.

"Alors ça, ça me blesse, et tu peux trouver toutes les excuses du monde, ils étaient dix, onze ou treize, en attendant on voit un supporter marocain avec le drapeau marocain sur le dos casser un feu rouge, je ne vois pas l'intérêt. On voit un supporter marocain avec le drapeau sur le dos grimper pour décrocher le drapeau belge et des Marocains l'applaudir en-dessous, je ne vois pas l'intérêt. Encore une fois, va t'amuser à décrocher un drapeau marocain au Maroc, on va te prendre par les pieds et te faire tourner !" a-t-il lancé, lui qui revenait tout juste du Maroc.

Comment expliquer les émeutes à Bruxelles après Belgique – Maroc ? “C’est un problème spécifique, quelque chose bouillonne dans la capitale”

Avant de poursuivre: "Là-bas, les vélos ne sont pas attachés dans la rue. Je leur ai demandé 'pourquoi ils sont pas attachés vos vélos', les gens m'ont répondu 'on va pas les voler, nous les vélos', parce que là-bas, il y a ce qu'on appelle une justice. Il y a une loi qui ne rigole pas. Là, on a l'impression que la loi, on s'en fout, qu'on peut monter comme ça sur un balcon décrocher un drapeau belge. Moi ça me fait énormément de mal. Et tu sais pourquoi ça me fait du mal? Parce que je suis d'origine marocaine et quand je vois ça, j'ai honte de voir les gens qui ont le drapeau marocain sur leur dos, qui cassent comme ça, j'ai honte."