Tensions chez les Diables rouges ? “On s’est dit les choses lors d’une réunion. A certains, ça n’a pas plu…”

Des rumeurs circulent depuis plusieurs jours concernant des frictions au sein de la sélection belge. Eden Hazard et Thibaut Courtois ont pris la parole ce mardi 29 novembre à 13 heures (heure belge) pour mettre les choses au clair.

La défaite face au Maroc aura fait beaucoup de mal à la sélection nationale belge. Outre les risques de voir cette Coupe du monde 2022 prendre fin dès la phase de groupe, le match de ce dimanche aurait été le théâtre de vives tensions entre les Diables rouges. Selon le journal L’Equipe, le ton serait monté entre Jan Vertonghen, Eden Hazard et Kevin De Bruyne dans le vestiaire en marge de la rencontre. En cause ? Les déclarations du capitaine de l’équipe et de KDB pointant du doigt la défense belge. A en croire le quotidien français, les tensions auraient été telles que Romelu Lukaku aurait dû s’interposer entre les protagonistes.

Face à ces frictions au sein de l’équipe belge, le planning de la journée de ce mardi a été modifié par le responsable de presse des Diables rouges, Stefan Van Loock. Au lieu de voir Yannick Carrasco et Arthur Theate prendre la parole à 13 heures, ce sont Eden Hazard et Thibaut Courtois qui se sont exprimés.

”On s’est dit les choses lors d’une réunion. A certains, ça n’a pas plu”

L’absence de Jan Vertonghen (qui devait être initialement présent à la conférence de presse) a tout d’abord été expliquée par un souci d’agenda. Le défenseur avait d’autres impératifs, a-t-on affirmé. Eden Hazard a été le premier à prendre la parole. Il a directement été questionné sur les tensions dans le groupe. “Il n’y a pas eu grand-chose après le match face au Maroc. Il y a eu une grosse réunion entre joueurs ce lundi, lors de laquelle on s’est dit plein de choses”, a détaillé le capitaine. “On est tous soudés dans le groupe, on a toujours été soudés. On sait qu’on passe un moment plus compliqué que d’habitude, mais on est tous là.”

”Je pense qu’on n’est pas à la hauteur des attentes dernièrement”, a reconnu Eden Hazard. “[…] On a dit les choses lors de la réunion, des bonnes et des moins bonnes. A certains, ça n’a pas plu.”

Pour Eden Hazard, quand la qualité ne fait plus la différence, il faut miser sur le collectif. “Si on fait les efforts tous ensemble, la qualité individuelle reviendra. On va travailler sur ça.”

”Kevin De Bruyne y croit plus qu’avant”

Vivement questionné par les journalistes sur les tensions dans le vestiaire, Eden Hazard a répété qu’il ne s'était rien passé. “Je me suis toujours bien entendu avec Jan Vertonghen. Je n’oserais pas me battre avec lui, il est plus grand que moi”, a ironisé le capitaine des Diables rouges. Selon le joueur, ses propos concernant la défense n’ont pas été mal pris par ses coéquipiers, contrairement à ce qui se disait ces derniers jours. Il a refusé également de voir les déclarations de Kevin De Bruyne sur l’incapacité de l’équipe à gagner ce Mondial comme un désaveu. “Parfois lors d’une interview, tu dis des choses pour rigoler et tu ne le penses pas vraiment. Kevin De Bruyne croit plus qu’avant en une victoire. Je pense qu’il voulait juste dire qu’on est plus vieux qu’il y a quatre ans. Il est le premier à avoir confiance en ce groupe”, a estimé le Brainois.

Concernant le match face au Maroc, Eden Hazard a reconnu certaines erreurs. “On a des grands joueurs, des joueurs de talent. On avait les consignes du coach mais on les a bafouées parce qu’on a voulu aller trop vite”, a-t-il ajouté.

"Ce n’est pas une excuse valable"

Thibaut Courtois a ensuite pris la parole. “Je suis entré en colère dans le vestiaire après la défaite face au Maroc, j’y suis resté 15 minutes, mais rien ne s’est passé. Il y a trop de mensonges de nos jours qui circulent à l’extérieur. En tant que groupe, on doit garder la négativité à l’extérieur et rester soudés.” Interrogé sur les propos de Kevin De Bruyne, le gardien a affirmé ne pas penser que l’âge était si important que ça. Il a alors cité l'exemple de Benzema, Modric, Messi, Ronaldo… “Je ne pense pas qu’on soit trop vieux. Je ne pense pas que ça doit être une excuse ou une critique valable.”

Quant à savoir si tous les joueurs ont la rage de vaincre, Thibaut Courtois a refusé de s’exprimer pour ses coéquipiers. “Il faut demander aux autres. Personnellement, j’étais fâché avec moi-même, avec tout le monde après la défaite face au Maroc. Je n’aime pas perdre. J’ai cet esprit de vainqueur. J’espère que tout le monde l'a, je sais que tout le monde l’a.” Le gardien a estimé qu’il fallait toujours jouer une Coupe du monde comme s’il s’agissait de la dernière, “car on ne sait pas ce que le futur nous réserve”.

Désireux de balayer les rumeurs de tensions dans l'équipe, le gardien a mis les points sur les i. “Voir des choses sur les réseaux sociaux qui ne sont pas vraiment ce qu’on a dit est problématique. Cela peut créer des tensions avec un coéquipier. La meilleure chose qu’on peut faire, c’est être honnête.” Pour Thibaut Courtois, ce ne sont pas des joueurs de l'équipe qui sont à l'origine des informations qui ont fuité. “On ne sait pas qui a parlé mais le fait que tout le monde prenne ça pour la vérité est problématique. Si on trouve la personne qui a dit ça, ce sera sa dernière journée avec nous.”