Un Rashford XXL enfonce le pays de Galles (3-0), Pulisic propulse les USA en huitième contre l’Iran (1-0)

Le groupe B a connu ses derniers verdicts lors de la dernière journée.

Gilles Joinau
England's Phil Foden, left, duels for the ball with Wales' Kieffer Moore, center, during the World Cup group B soccer match between England and Wales, at the Ahmad Bin Ali Stadium in Al Rayyan, Qatar, Tuesday, Nov. 29, 2022. (AP Photo/Thanassis Stavrakis)
(AP Photo/Thanassis Stavrakis) ©Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

L’Angleterre a assuré. Ou plutôt rassuré. Surtout lors d’une belle seconde période où elle aura marqué trois goals pour s’assurer une victoire logique. Éteints comme contre les États-Unis, les Three Lions ont eu beaucoup de mal en première période. Puis Marcus Rashford a réveillé la bande de Gareth Southgate.

L’attaquant a tout d’abord inscrit un amour de coup franc pour ouvrir le score. Il a ensuite clôturé le marquoir sur un exploit individuel en partant de la droite. Entre temps, la pépite Phil Foden avait doublé la marque sur un bon centre venu de la droite. Un résultat net et sans bavure même s’il faudra revoir les Anglais contre une équipe d’un autre calibre. Les Gallois ont joué avec leurs armes qui n’étaient pas bien lourdes. Bale est sorti à la mi-temps et a été transparent. Tandis que le reste de l’équipe a manqué de qualité technique pour inquiéter une équipe bien en place. En réalité, les Dragons espéraient marquer sur un contre ou une phase arrêtée pour essayer de valider son ticket. Un frisson qui n’est jamais arrivé. Les Gallois finissent bons derniers du groupe tandis que les Anglais sont premiers et affronteront le Sénégal au tour suivant.

En huitième, ils seront également accompagnés des USA qui ont remporté sa finale. Grâce à un but en première période, ils sont venus à bout des Iraniens qui ont eu plusieurs occasions pour revenir au score. Mais les Américains ont tenu. Tandis que les hommes de Queiroz n’auront que leurs yeux pour pleurer et sont éliminés. Surtout à cause d’un penalty non sifflé sur Taremi qui est discutable. Même si l’arbitre (et la VAR) ont pris, semble-t-il, la bonne décision. Le héros se nomme Pulisic qui a inscrit le seul et unique but en première période. Les Américains devront défier les Pays-Bas dans une rencontre prometteuse.

Revivez notre direct commenté :