Face à la Croatie, les Diables rouges peuvent décrocher... un trophée

Ce 1er  décembre 2022, les Diables rouges pourraient prendre possession du Bâton de Nasazzi. Un trophée actuellement dans le camp croate et qui vaut pour du beurre. Explications.

DOHA, QATAR - NOVEMBER 27 : Lukaku Romelu forward of Belgium, Martinez Roberto head coach of Belgium during the FIFA World Cup Qatar 2022 Group F match between Belgium and Morocco at the Al Thumama Stadium on November 27, 2022 in Doha, Qatar, 27/11/2022 ( Photo by Vincent Kalut / Photo News
La Belgique peut décrocher un trophée ce jeudi soir! ©VKA

Cette Coupe du monde au Qatar est tout sauf un long fleuve tranquille pour la Belgique. Battus par le Maroc, les Diables sont au pied du mur et devront impérativement s’imposer, jeudi face à la Croatie, pour atteindre les huitièmes de finale. Si victoire il y a, la Belgique pourrait même s’emparer du Bâton de Nasazzi, un trophée (oui, oui) virtuel et purement symbolique.

Le fonctionnement du Bâton de Nasazzi

Le Batôn de Nasazzi, qui n’a aucun caractère officiel, doit son nom à José Nasazzi, capitaine de l’Uruguay lors de la toute première finale de Coupe du monde de l’Histoire. Ce trophée passe de main en main, à l’instar d’un bâton de relais. À chaque match de l’équipe qui le détient, le trophée est remis en jeu. En cas de défaite au terme du temps réglementaire, le Bâton passe à l’équipe victorieuse.

À ce petit jeu-là, c’est donc la Croatie qui le détient actuellement, après l’avoir acquis face au Danemark (victoire 1-0), le 10 juin 2022 en Ligue des Nations. Depuis, les Croates sont toujours invaincus. Dans le chef des Diables, ceux-ci ont déjà “possédé” le Bâton de Nasazzi à quatre reprises : 8 semaines en 1984, 5 semaines en 1985, 4 jours en 1990, 13 jours en 2014.

Un siècle d'existence

C’est donc depuis 1930 que ce trophée circule virtuellement. La première nation détentrice étant l’Uruguay, suite à sa victoire 4-2 face à l’Argentine à domicile lors du premier Mondial de l’histoire.

En l’espace de 92 ans, le Bâton de Nasazzi a pas mal bourlingué avec 209 transmissions. Le record ? Sans grande surprise, c’est le Brésil, 11 fois détentrice, qui caracole en tête de ce classement. Plus surprenant : ce fameux Bâton a déjà transité par… les Antilles néerlandaises, l’Angola ou Trinité-et-Tobago.

À noter qu’entre novembre 2008 et octobre 2011, les Pays-Bas ont établi le record de la plus longue détention du Bâton (1058 jours). A contrario, en 2001, l’Australie s’est elle distinguée en ne le conservant que… deux petits jours lors de la Coupe des confédérations 2001.

La génération dorée des Diables rouges pourrait donc obtenir, jeudi en début de soirée, son premier trophée.